Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2012-08-10

Les lapidations au Mali galvanisent la résistance à l'extrémisme

Par Jemal Oumar à Nouakchott et Nazim Fethi à Alger pour Magharebia – 10/08/12

  • 6

Cela avait commencé par des flagellations publiques, avant de se transformer en une horrible lapidation. Les habitants du nord du Mali sont désormais face à un choix : accepter un Azaouad méconnaissable ou rejeter l'alliance entre les terroristes et les islamistes qui ont fait main basse sur leur région.

Avec la prise de contrôle du nord du Mali par Ansar al-Din et le MUJAO, les habitants de la région pensaient avoir vu le pire. Certes, al-Qaida était déjà présente dans cette vaste région désertique et administrait des camps d'entraînement qui s'étaient doublés de prisons pour les Occidentaux enlevés, mais les Maliens eux-mêmes n'étaient pas directement visés. De plus, ces derniers étaient déjà endurcis par le long combat mené par les Touaregs pour l'autonomie de la région.

Même après que le groupe islamiste et le mouvement affilié à al-Qaida se furent associés pour imposer la ségrégation dans les écoles, forcer les femmes à porter le voile, fermer les bars et les boîtes de nuit, et infliger des sanctions brutales aux fumeurs, aux buveurs et aux hommes rasés, les Maliens ne s'attendaient toujours pas à ce qui allait se produire le 29 juillet.

Des militants d'Ansar al-Din ont tué deux jeunes Touaregs à Aguelhok, un village situé entre la base militaire de Tsalit et la ville de Kidal, dans le nord-est du pays. Des témoins ont raconté que les islamistes avaient placé le jeune homme et la jeune femme dans des puits différents, puis les avaient frappés à coups de pierre, alors que trois cents de leurs voisins assistaient à la scène en silence.

Ce couple non marié avait deux enfants, dont un bébé de six mois.

"Ils ont lancé des cris de détresse et ont crié sans relâche, mais les membres d'Ansar Al-Din n'ont manifesté aucune pitié, pas plus qu'ils n'ont fait preuve de compassion pour les jeunes enfants abandonnés", a indiqué le journaliste Mohamed Ag Ahmedou à Magharebia.

"La jeune femme attendait un autre bébé, qui est mort dans le ventre de sa mère", a-t-il ajouté.

Aux termes de la charia, une lapidation pour adultère exige une confession. Si la personne "nie ou cache les faits, elle ne peut être lapidée", a expliqué à Magharebia Ould Brahim, imam d'une mosquée de Gao.

"J'ai entendu dire que le jeune couple qui a été lapidé avait reconnu les faits, mais je ne sais pas s'il les a reconnus sous la violence ou de manière volontaire", a ajouté cet imam.

Ansar al-Din a affirmé que cette punition était justifiée, et s'est engagé à lapider tous ceux qui afficheront des comportements similaires.

"Ils ont reconnu avoir pratiqué des actes immoraux et ont demandé à être purifiés par la lapidation", a déclaré le porte-parole d'Ansar Al-Din Sinda Ould Buamamah à Magharebia. "Nous leur avons expliqué la procédure et leur avons demandé de revenir sur leur décision, mais ils ont insisté pour que le jugement soit exécuté", a-t-il déclaré.

"Nous ne forçons personne. Ce que nous appliquons, c'est la règle de l'Islam, et toute critique de cet acte est une critique de l'Islam, non d'Ansar Al-Din, parce que nous ne faisons qu'appliquer la loi de Dieu", a-t-il poursuivi.

Et Ould Buamamah de poursuivre : "Si ce couple était revenu sur sa confession, nous n'aurions pas exécuté la sentence, mais ils n'ont pas prononcé un seul mot durant leur lapidation."

Mais selon Yaya Tandina, journaliste à Tombouctou, "Ansar al-Din affirme que ce couple a confessé son adultère et a demandé à être lapidé. Aucun habitant de Tombouctou ne croit une telle histoire, parce qu'il serait totalement surprenant que quiconque demande à être tué de cette manière."

Les raisons avancées par Ansar al-Din ne parviennent pas non plus à convaincre les autres Touaregs. "Comment peut-on accepter de telles pratiques de terreur ?", s'interroge Ham Ag Mahmoud, l'un des leaders du Mouvement national pour la libération de l'Azaouad (MNLA), d'obédience laïque.

"Ces gens agissent de manière totalement irrationnelle. Il est devenu difficile de cohabiter avec eux. Si une personne a recours au meurtre, au vandalisme et à l'intimidation, elle devient criminelle et doit être éliminée."

"Nous considérons ces groupes comme de simples usurpateurs et comme des occupants de notre terre", a-t-il dit à Magharebia.

Cette lapidation a laissé une impression indélébile dans la région. Comme l'a raconté à Magharebia Boubakar Ag Mido, natif d'Aguelhok : "Personnellement, je n'ai pas voulu être présent lors de cette lapidation, parce que je peux pas assister à la mort lente de personnes."

"Les gens ont paniqué, et certains ont pleuré de manière hystérique en voyant cette lapidation", a-t-il déclaré. "Cette mort a laissé une immense tristesse dans le village, qui assistait à ce type d'incident pour la première fois."

Mais la mort de ce jeune couple entre les mains des islamistes a encouragé la population de Gao à manifester contre une nouvelle application violente de la charia.

Des centaines de jeunes se sont en effet rassemblés sur la Place de l'Indépendance de Gao, samedi 4 août, pour empêcher le MUJAO de trancher la main d'un voleur présumé. Ils ont réussi à empêcher l'application de la sentence.

En réponse, le groupe terroriste s'en est pris au présentateur de la radio locale Abdoul Malick Maïga, Cet animateur de la station Adaar Khoïma de Gao, âgé de 32 ans, avait appelé ses auditeurs à se rassembler pour empêcher la punition en public de ce jeune voleur. Maiga a failli succomber à ses blessures.

Il se trouve toujours dans une unité de soins intensifs dans un hôpital de Gao.

L'émir d'AQMI Abdelmalek Droukdel aurait demandé à ses troupes présentes au Mali de soutenir Ansar al-Din et de se placer sous son commandement. Droukdel semble avoir choisi le modèle al-Qaidien afghan, qui consiste à s'appuyer sur une organisation locale pour imposer la charia.

Mais une telle stratégie risque de se retourner contre les alliés d'AQMI. Selon les observateurs, la population du nord du Mali, qui souffre déjà du sous-développement, de l'isolement et de la marginalisation, ne serait en effet pas disposée à accepter une injustice encore plus grande en s'inclinant devant les diktats des terroristes.

Comme l'a expliqué un jeune homme de Kidal, les groupes terroristes qui luttent pour le contrôle de la région sont "des mafieux, des voleurs et des trafiquants de drogue".

Il n'en reste pas moins que la crise qui secoue le nord du Mali doit être prise très au sérieux, explique Lies Boukraa, directeur du Centre africain d'études et de recherches sur le terrorisme (CAERT).

"Qu'ils se fassent appeler AQMI ou autre, ce sont des acteurs qui cherchent à tirer parti du désordre dans le Sahara", a-t-il expliqué à Magharebia.

Que pensez-vous de cet article ?

295

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 6

Anonymous_thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous_thumb

    moumen 2012-8-17

    Oumar seraistu donc le dernier à comprendre que ces gus n'en ont rien à cirer du Saint Coran et de tout le reste ... la feuille de route de ces mercenaires d'islamistes n'est pas une thèse de théologie mon frère,c'est juste le mode d'emploi. La finalité ? ... "Semer la terreur, la fitna, et le chaos dans les états musulmans" C'est ça le programme, rien de plus ! Ne sois pas naïfs ! nos peuples manqueraient-ils à ce point de compétences ayant une culture religieuse valable pour s’en remettre à ces brutes épaisses ignorantes, haineuses et crasseuses, sous-estimerais-tu nos peuples au point de rejoindre leurs propagandistes foireux payés pour faire le boulot de destruction de nos pays ? à qui profite le crime ? à ceux qui les paient et les commandent ... ces mercenaires travaillent pour les intérèts hégémoniques connus , financés en pétro-dollars ... De quel droit portraient ils atteinte à l'intégrité physique des personnes quelqu'en soit le motif invoqué ? S'il s'agit de réprimer des infractions à la loi terrestre, ce n'est pas de leur compétence, cela relève des instances judiciaires de l'Etat ... et de nul autre. S'il s'agit d'autre chose, de morale religieuse, ceci est une affaire strictement privée entre l'homme et son Dieu, nul n'a le droit de s'immiscer dans cette relation sacrée... Ceux qui le font blasphèment , se mettent au même niveau que Dieu et prétendent usurper son rôle... Seul des ignorants de la religion peuvent faire des choses aussi graves ... Dieu dans sa toute puissance peut les pulvériser en une fraction de seconde, eux pauvres mortels faillibles limités subjectifs , prétendent être plus efficaces que Dieu ? Quelle ignorance honteuse ! Quelle vanité criminel ! Les musulmans sincères doivent se tenir à distance de ces mercenaires.

    • 0 Aime

  2. Anonymous_thumb

    Spartacus 2012-8-17

    La domination et la dévastation produisent leur antidote et renforcent les hommes et les femmes de tous continent et mettant en évidence les intérêts, leur propagande, leurs méthodes sanguinaires. A chacun son camp ... la ligne de démarcation n'est pas strictement géographique mais bien, politique ... les intérêts hégémoniques contre les peuples ... du nord comme du sud ... Car ces intérêts exploitent et détruisent les plus vulnérables au nord comme au sud ... Mais il est notoire que les méthodes employées au sud, tel que la mise à feu & à sang d'état ... sont inqualifiables ! Que Dieu protège le Mali L'Afrique des prédateurs, toujours les mêmes ... Qui claironnent un discours et font exactement l'inverse ... prônent des principes et des valeurs et s'empressent de les piétiner systématiquement et les faire piétiner ... Ce système pervers est fort connu, l’esclavage, le colonialisme, l’impérialisme, fonctionnent tous de la même façon ... mêmes buts, mêmes méthodes, mêmes bourreaux, mêmes victimes ... Seuls les temps ont changé ! Les "Damnés de la terre" sont aguerris et ne croient plus aux balivernes ! Ils savent que les hommes sont égaux et qu'aucun système injuste ne saurait être justifié ! Jamais plus ! Ils ne croient pas non plus au "papa noêl" & autres fables à dormir debout! Et savent que la lutte pour l'appropriation des ressources de la planète raréfiées par la prédation féroce séculaire & continue des mêmes,sera âpre & qu’aucun cadeau ne leur sera consenti … Ils savent désormais qu’ils ne devront compter que sur la détermination de "leurs peuples acteurs de leur Histoire", le rapport de force , & Dieu … Qu’ils se souviennent que l'empire romain régna en tyran sanguinaire des siècles, de l’Irlande à la Palestine … et vînt César ! & Brutus … la suite est connue.

    • 0 Aime

  3. Anonymous_thumb

    oumar 2012-8-15

    Quelques soit leurs savoir faire avec le coran et la sunna,je pense plutôt que 2 mouvements islamistes réunis devraient plutôt faire un round d'observation avant de lapider et d'amputer!!les inspirations qui relèvent du coran ne placent jamais les charrues avant les bœufs!!Placer d'abord une vraie structure digne du nom,et ensuite faire passer des messages au moins en un laps de temps!!Si non aussitôt dit aussitôt fait,ils finiront par lapider et amputer tout le nord!!!!!

    • 0 Aime

  4. Anonymous_thumb

    OULAHSAID SAID AGADIR 2012-8-13

    BONJOUR A TOUS LE MALI VA ALLER EN PAS AVENIR CENT EN ARRIERE

    • 0 Aime

  5. Anonymous_thumb

    African 2012-8-12

    ... "Comme l'a expliqué un jeune homme de Kidal, les groupes terroristes qui luttent pour le contrôle de la région sont "des mafieux, des voleurs et des trafiquants de drogue"... Est-ce qu'el qaida et tous ces dérivés n'ont jamais été autre chose que des groupes terroristes , des mafieux, des voleurs, des trafiquants de drogue ... des trafiquants d'armes ... des preneurs d'otages ... des mercenaires ... qui ignore cela ? Parlez-nous de leurs commanditaires encore plus connus qu'eux, encore plus criminels qu'eux ... Ce serait intéressant et nouveau ...

    • 0 Aime

  6. Anonymous_thumb

    Nord-Africain 2012-8-11

    La seule et unique vraie question que doivent se poser les peuples des différents états de la région du Sahel et qui leur permettra de répondre à d'autres questions c'est...DE QUELLE PEPINIERE SORTENT CES ZOMBIES ? CES HOMMES DES CAVERNES, DU MOYEN-AGE, DU 14è. siècle, EPOQUE OU LES GENS SE SAUTAIENT A LA GORGE A LA MOINDRE DIVERGENCE ? CES HOMMES DE KROMANION SONT CREES SCIEMMENT DANS DES PEPINIERES DU TERRORISME ET DU CRIME ORGANISE EN TOUT GENRE, ILS SONT FORMES ET DIRIGES SUR DES CIBLES PRECISES POUR DEPLOYER LEUR PROGRAMME DE TERREUR ET DE DEVASTATION PLANIFIEE ... JE VIS EN FULL IMMERSION DANS UNE SOCIETE MUSULMANE D'AFRIQUE DU NORD VOYAGE ET ENTRETIENS DES LIENS ETROITS FAMILIAUX ET AMICAUX AVEC PLUSIEURS SOCIETES D'AFRIQUE DU NORD, JE TEMOIGNE QUE CE GENRE DE CRIMINELS NE SONT PAS REPRESENTATIFS DE NOS PEUPLES, CE SONT DES SPECIMENS PATHOLOGIQUES SELECTIONNES QUI SUBISSENT UN LAVAGE DE CERVEAUX DANS DES CAMPS SPECIALEMENT CONCUS DANS LE BUT DE PRODUIRE DES MERCENAIRES , LEGIONS A LA SOLDE DE L'EMPIRE... AFIN DE DEVASTER NOS PAYS AU NOM DE LA RELIGION... plus un seul citoyen de nos pays a encore le moindre doute à ce sujet ... Ces mercenaires font leur job pour lequel ils ont été formés et payés ... fournir le prétexte à l'intervention étrangère pour les seuls intérèts de l'empire... Les financeurs sont les larbins monarchiques arabes ...

    • 0 Aime