Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2008-02-15

Les femmes algériennes font état de problèmes dans la mise en oeuvre du nouveau Code de la famille

Par Achira Mammeri pour Magharebia à Alger – 15/02/08

  • 49

Les yeux hagards, le visage blême, la main droite tendue vers les passants s’ouvre et se referme dans un geste à la fois timide et automatique. Depuis un an, Hadfa Boutouba, 45 ans, loge dans un abri en carton sur le trottoir du quartier populaire de Bab El Oued d'Alger. Ses trois enfants, Nassim, 10 ans, Amina, 8 ans, et Ines, 5 ans, vivent avec elle. Son drame est classique et presque banal. Après quinze ans de mariage, le couple se sépare, le mari se remarie et la femme est forcée de quitter le domicile. Destination, la rue.

Comme beaucoup de femmes algériennes, Hadfa Boutouba a été prise dans le piège des slogans politiques qui ont accompagné la réforme du Code de la famille, le 27 février 2005. Il leur fut dit qu'en abrogeant la loi de 1984 sur le mariage, elles et leurs enfants pourraient bénéficier de leurs droits et de ceux de leurs enfants en cas de divorce. Les promesses allaient de "l'égalité des sexes" au "renforcement de la cellule familiale".

A l'époque, les associations féminines en Algérie avaient crié victoire. Aujourd'hui encore, un manque de connaissances de cette loi laisse subsister chez de nombreuses femmes une impression positive. Bien qu'elle n'ait pas lu la loi, Hassiba Chékir, une inspectrice des impôts de 36 ans, affirme à Magharebia : "J’ai entendu dire que la femme divorcée a droit à un logement et que le mari ne peut contracter un deuxième mariage sans en informer sa première femme."

Mais la réalité n'est pas si simple. De nombreuses femmes estiment aujourd'hui que les slogans d'il y a trois ans étaient illusoires. Fatima Benbrahem, une avocate connue pour ses activités en faveur des droits de la femme, explique à Magharebia que "au lieu d’apporter des solutions, le nouveau Code de la famille a crée la dissolution". "On a voulu innover, malheureusement, on est tombé droit dans l’erreur", explique-t-elle.

Me Ahmed Khababa, avocat, en convient. "Conçu pour consolider les liens familiaux, le nouveau Code à transformé l’avenir de milliers de familles en un laps de temps très court." Il fait référence à l'Article 14 de cette nouvelle loi, qui, en cas de conflits répétés, permet à l'épouse de se séparer de son mari sans son accord. De plus, l'Article 72 garantit à la mère une somme d'argent suffisante pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants. "Il incombe au père d’assurer un logement décent ou à défaut, de payer un loyer", explique Me Khababa.

"Beaucoup de femmes ayant cumulé des années de conflits conjugaux se sont précipitées pour demander le divorce juste après la promulgation de la nouvelle loi, pensant qu’elles allaient bénéficier d’un toit."

Mais grande fut leur surprise. "L’époux présente au juge une fiche de paie attestant de son faible revenu. Le juge accorde dans la majorité des cas un loyer de 6 000 DA, sachant que le prix moyen d’un studio dans un quartier populaire d'Alger avoisine les 10 000 DA. Dans le meilleur des cas, la femme choisit un logement précaire ; au pire, elle retourne chez ses parents ou se retrouve à la rue", explique Me Khababa.

Un tel scénario était "prévisible", affirme Me Benbrahem, et les statistiques publiées par le Ministère de la Justice viennent étayer son jugement. Quelque 25 000 divorces ont été enregistrés en 2005. En 2007, leur nombre est passé à 36 750.

A la racine de nombre de ces problèmes se trouve l’article 8, qui fixe les conditions permettant à l’époux de contracter jusqu’à quatre mariages à la fois. Mais le nombre de mariages n'est pas le problème en soi. Le problème réside dans la manière dont fonctionne le mariage.

Désormais, un homme qui souhaite se remarier est tenu de présenter au juge une demande de mariage portant la signature de sa précédente femme. En d'autres termes, la femme doit être informée de l'intention de son mari de se remarier.

"Cette condition a tout brisé", explique Me Benbrahem. "Très peu d'hommes l'appliquent", ajoute-t-elle, soulignant que la plupart favorisent "les relations extra- conjugales et les mariages religieux et traditionnels, qui privent la femme de tous ses droits devant la justice."

Les hommes ont trouvé plusieurs moyens de contourner la loi. "J’ai eu à plaider des affaires où l’époux a eu gain de cause en contractant un second mariage illégal (en vertu du nouveau Code de la famille)", explique-t-elle. "Très rusé, l’époux patiente jusqu’au jour où sa nouvelle femme tombe enceinte. Il va alors voir le juge et lui demande de valider son mariage afin de lui permettre de donner son nom à son futur enfant." Mis devant le fait accompli, "le juge s'exécute dans 100 pour cent des cas", et la première femme se retrouve à la rue.

"Nous devons absolument aller vers l’abrogation de ce Code de la famille", insiste Meriem Bellala, présidente de l'Association SOS Femmes en Détresse. "Ce nouveau Code", explique-t-elle, "consacre la faillite de la femme algérienne et celle des enfants."

Depuis la mise en application de ce nouveau Code, ajoute-t-elle, la garde des enfants est devenue "un moyen qui justifie un but souvent malsain". Le mari n'ayant plus à payer le loyer de sa femme si elle perd ses droits sur les enfants, la mère souhaite donc conserver la garde pour avoir un endroit pour vivre et le père souhaite avoir la garde pour ne plus avoir à payer un loyer supplémentaire.

Mme Bellala explique que le problème ne tient pas uniquement à la manière dont la loi est appliquée, mais aussi à un manque de compréhension dans certaines juridictions "qui n’ont pas reçu les textes d’application". Les autorités algériennes ne nient pas cette situation.

Nouara Djaâfar, le Ministre des Affaires Familiales, a expliqué à Magharebia que le divorce n'incombe pas au texte "portant le Code de la famille, mais [plutôt] à l'application de cette loi, qui requiert du temps." Selon une étude réalisée par le ministère de Mme Djaâfar, plus de 50 pour cent des femmes "ne connaissent pas leurs droits" et ne connaissent pas le contenu du nouveau Code de la famille.

En-dehors de la capitale, "elles n'ont même pas entendu parler de la révision du Code", explique Samia Guermaz, un professeur d'anglais de 42 ans. "C’est le droit coutumier qui gère la famille."

L'ignorance du Code civil a conduit de nombreuses femmes à contracter un mariage avec des Musulmans étrangers sans connaître les protections juridiques de leurs droits. Mabdellah Temine, conseiller en communication au Ministère des Affaires Religieuses, a fourni à Magharebia des informations montrant que durant la seule année 2006, près de trois mille femmes avaient contracté un mariage avec des imams et des cheikhs du Moyen-Orient et du Golfe en mission en Algérie pour une durée limitée.

"Après avoir constaté l’absence de l’époux, les victimes se présentent au service consulaire de leurs pays respectifs", explique M. Temine. "Elles découvrent que les personnes qu’elles recherchent n’existent pas." Les soi-disants "hommes de foi" ont donné de faux noms pour consommer "zawaj al mutaa" sans pouvoir être poursuivis. Le mariage n'étant pas officiellement recensé, explique M. Temine, "ces femmes et leurs enfants se retrouvent sans aucun droit."

Que pensez-vous de cet article ?

18Dislike

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 49

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous thumb

    لبيبليسبليسبرلسي 2014-1-2

    Toutes les jeunes algériennes aujourd'hui ne veulent pas se marier et avoir la protection d'un homme. Elles ne veulent que l'argent, des voitures, l'immoralité et autres. Et donc les jeunes doivent se détourner et épouser des non-algériennes. Ce sera mieux pour tous.

    • 0 Aime

  2. Anonymous thumb

    علي 2013-1-25

    Je voudrais dire que les droits de la femme sont tous garantis dans la charia islamique. Nous en Algérie et dans le monde arabe, nous voulons les augmenter pour épouser les exigences de nos maîtres en Occident. Alors pourquoi les lois sur le statut personnel ne sont pas esquissées conformément à la charia ? Ou est-ce que Benbrahim connaît mieux les lois que le Créateur?

    • 0 Aime

  3. Anonymous thumb

    نجوى عدوي 2013-1-6

    La révolution d'une femme Dans la patience et la soumission, elle obéit à tous les hommes Père, frère, mari, chacun a son mot à dire L'amour, la douleur, les larmes et elle se questionne Ai-je été créée pour n'être personne, ou presque une ombre ? Ma voix est-elle entendue ? Mon voisin est-il sans pitié ? M'interdisant d'apprendre et d'avancer Il m'insulte toujours plus profondément et je ne puis me défendre Je n'ai aucun droit dans ce monde d'hommes Mon humiliation augmente mon ignorance Ma voix s'est égarée en moi-même Ma poitrine se serre encore Ni Ami, ni compagnon Je suis une créature tombée sur la route J'ai incliné ma tête face aux malheurs Je suis restée derrière lui pour qu'il accède aux plus hauts rangs Je suis restée à ses côtés à travers le voyage amer de l'existence J'étais comme son ombre, il était ma destinée aveugle Mon esprit me pousse à penser Que je dois changer Que je dois m'affranchir de ces chaînes et recommencer sans limites

    • 0 Aime

  4. Anonymous thumb

    Essid 2012-3-20

    [3] SUITE à Nassima: L’important c’est que le fait que le mariage est mixte ne détermine pas vraiment le succès du mariage: c'est la volonté du mari et de la femme à analyser leur propre comportement, leurs sentiments et leurs attentes d'un point de vue qui est compatissant envers leur conjoint et à essayer de dialoguer sur ces attentes. Tout cela étant dit, je pense que le fait que vous avez adresser quelques ultimatums sur les mariages mixtes est un peu insultant pour toutes ces maris et femmes qui sont dans les bonnes mariages mixtes. Je suis désolé que votre mariage n'a pas fonctionné pour vous, mais, d'après votre description, il semble que le problème était que votre ex-mari ne voulait pas faire un effort dans le mariage (et peut-être toi aussi), non pas qu'il avait la citoyenneté d'un autre pays.

    • 0 Aime

  5. Anonymous thumb

    Essid 2012-3-20

    [2] SUITE à Nassima: (Cela ne veut pas dire que tout notre élevage est sans importance. Beaucoup de choses dans la façon dont nous sommes élevés sont essentiels à notre personne, mais ceux-ci sont généralement interculturelle au fond et c’est facile de trouver un terrain d'entente si c'est ce que vous recherchez.) Pour cela, en tant que psychologue, quand je vois des couples mixtes, leurs relations semblent tendre vers les extrêmes, c’est-à-dire qu'ils marchent soit vraiment bien soit pas du tout. Pourquoi? En ce qui concerne les mariages mixtes qui font face aux difficultés, c’est parce que le mari et la femme sont acharné aux attentes qui sont vraiment triviaux, si vous regardez le tableau d'ensemble, et qui sont simplement provenues de différences culturelles insignifiantes. D'autre part, les mariages mixtes qui fonctionnent très bien le font parce que le mari et la femme sont prêts à vraiment analyser leur propre comportement, les sentiments et les attentes, car ils savent qu'ils viennent de différentes origines culturelles et ils peuvent donc avoir des points de vue différents. Cette connaissance et cette analyse les font vouloir vraiment essayer de se mettre dans le peau de leur conjoint et d'essayer de dialoguer et débattre de leurs attentes et leurs sentiments avec leur conjoint, chose qui est extrêmement important pour qu’un mariage fonctionne bien. Et cela est quelque chose que beaucoup de personnes mariées à partir de la même culture oubliez de le faire.

    • 0 Aime

  6. Anonymous thumb

    Essid 2012-3-20

    [1] À Nassima: Je prends acte de votre commentaire. Vous dire aux femmes algériennes de ne pas se marier avec des étrangers parce que vous, une femme algérienne, a eu une mauvaise mariage avec un homme algérien en Suisse. Je suis désolé mais, 1) si vous êtes à la fois algérienne, comment est-il un étranger? Et 2) une seule mauvaise mariage de votre parte n'est pas une expérience ultime laquelle nous devrions tous comprendre comme une vérité absolue. Si vous regarderiez ma première mariage, on pourrait penser que nous étaient fait l’un pour l’autre. Je suis demi-tunisien et demi-marocaine et ma première femme était demi-tunisienne et demi-marocaine. Nous étions élevés d’une manière très similaire en termes de religion, de revenu familial, de nombre de frères et sœurs et ainsi de suite, et nos parents ont des valeurs très similaires. Néanmoins, nous ne pouvions pas faire une bonne mariage pour nous-mêmes. Ma deuxième mariage c’est avec une femme qui vient d'un pays différent, une situation économique différente, un nombre différent de frères et sœurs, etc. Notre mariage a plus de 25 ans et je ne peux pas imaginer la vie sans elle. Notre relation est merveilleuse, et je pense que beaucoup de ce succès dans notre mariage est dû au fait que nous venons de cultures différentes afin que nous ont appris à analyser nos propres attentes pour essayer de trouver si ce que nous attendons de notre conjoint est équitable ou s’il est fondé sur des «habitudes» insignifiantes qui viennent de notre élevage diffèrent.

    • 0 Aime

  7. Anonymous thumb

    nassima 2011-10-14

    je suis une algerienne mariee avec un algerien qu´il la nationalite suedoise et je me suis divorce avant avoir ma residance et j´ai pas des enfants. j´ete mal traite des le premier jour de mon entre a la suede mais l´autorite suedoise n´a rien fait a lui parce qu´il a un passeport suedois. je pense que la femme se traite mal meme en europe et j´ai tout les preuves avec moi. ce qui fait mal au coeur que une femme marie a l´etranger et retourne a son paye divorce et trs difficile .´autorite suedoise dit que j´ai pas le droit de rester en suede car j´ai moins de 2 ans malgre que ce n´est pas ma faute d´etre divorce. Un conseil pour toutes les femmes algeriennes ne jamais penser de se marier avec un etranger c´est une situation tres difficile.

    • 0 Aime

  8. Anonymous thumb

    diane 2011-6-25

    je vis une relation avec un algérien il est en train de vivre juste maintenant son divorce avec sa femme il veut venir aux royaume-uni pour vivre avec moi et aussi travailler il doit faire construire une maison pour sa femme et il pourra obtenir le divorce est-ce que que quelqu'un peut me dire est-ce que c'est juste ou non je ne veux pas voir sa femme et ses enfants dans la rue et je veux qu'on puisse garder un oeil sur eux

    • 0 Aime

    • Anonymous thumb

      Sowa 2013-8-10

      Vous avez commencé une relation avec un homme marié ! Comment est-ce que vous pouvez vous regarder dans la glace !!! Briseuse de famille !!!

      • 0 Aime

  9. Anonymous thumb

    TIZIRI 2011-6-11

    La révision du code de la famille a apporté un progrès indéniable pour le droit des femmes et plus de sécurité pour les enfants dans le texte tout au moins. Il reste que le meilleur des textes n'est qu'encre sur papier si la 'culture du droit' propre à un état de droit, n'est pas intégrée dans les mentalités , dans les moeurs sociales . Force est de constater que les traditions ne suivent pas le rythme des lois en particulier lorsqu'il s'agit de 'statut personnel et de la famille' domaine de tous les conservatisme par excellence . Le problème est encore aggravé par les divers bouleversements de nature sociologique que notre société a connu ces dernières décennies .l'exode rural provoqué par divers phénomènes plus ou moins récents engendre des tensions et la confrontation de modes de vie 'traditionnel' et 'moderne' que seul le temps pourra résorber. Il est à noter que les couches sociales les plus éduquées rencontrent moins de difficulté avec la loi dont ils ont un minimum d'information en connaissent la limite . Pour ces populations le code de la famille a atteind sa limite car une des mesures qu'il consacre et qui apparait en total décalage avec l'époque,la polygamie, ne peut etre abolie légalement tant que la Constitution n'aura pas consacré la 'séparation des pouvoirs ' politique et religieux . D'autres questions juridiques ne pourront valablement évoluer conformémént à l'évolution d'ensemble de la société qu'à ce préalable. La situation de ces femmes dans la détresse suite au divorce révèle une situation sociale précaire de femmes qui n'ont pas d'autonomie financière et se retrouvent dans l'impossibilité de prendre en charge leurs enfants, sans une aide de l'état et des associations hélas dépassées .

    • 0 Aime

  10. Anonymous thumb

    سارة 2011-4-26

    Ce n'est pas possible dans un pays démocratique comme l'Algérie, pays dont les femmes ont contribué au développement, de les voir finir dans les rues comme on le voit.

    • 0 Aime

  11. Anonymous thumb

    خالد 2011-4-3

    Une femme peut revendiquer ses droits à une pension et à un logement de la part d'un homme. Mais la mère célibataire peut abandonner son fils, qui n'a pas de père, et le laisser dans un centre pour enfants abandonnés, livré tout seul à sa souffrance. Pourquoi est-ce que ces mères célibataires ne craignent-elle pas le châtiment de Dieu ? Quelle est la faute de l'enfant, abandonné sans père tandis qu'elle bien sûr sait de qui il s'agit, mais le couvre et couvre son acte, en disant qu'elle est une victime. Par Dieu, je ne respecte pas ce genre de mères. J'espère que Dieu les percera à jour et qu'Il les punira dans cette vie devant la vie éternelle.

    • 0 Aime

  12. Anonymous thumb

    faizouza46 2010-9-30

    Le nouveau code de la famille est défavorable aux droits de la famille. Il a donné aux hommes le droit de contrôler leurs divorces, sous couvert de nouveaux amendements qui ne servent les femmes en aucun cas. Mon problème est le même que celui des autres femmes divorcées. Mon ex-mari a reconstruit une nouvelle vie, une nouvelle famille. Parce qu'il vit à l'étranger, il ne s'inquiète pas de sa fille, et n'envoie pas régulièrement la pension alimentaire. Comme lui, j'ai voulu reconstruire une nouvelle vie. Mais j'ai été surprise de découvrir que la nouvelle loi donnera la garde des enfants au père étranger à sa fille, et ce même s'il vit à l'étranger. Sur cette base, je vous demande mes soeurs, quelle est la mère qui peut abandonner ses enfants et vivre une vie conjugale heureuse loin de sa petite fille ? Le nouveau Code de la Famille pousse les algériennes - en particulier si elles sont jeunes - à se montrer perverses, et il ouvre la porte vers les déviances. Alors nous vous demandons, s'il vous plaît, et nous insistons sur le fait de la nécessité d'amender cette loi défavorable, pour réduire ces perversités et préserver la dignité de la femme algérienne. Et merci de vous être penchés sur cette question !

    • 0 Aime

  13. Anonymous thumb

    Tassadit 2010-9-18

    L'Algérie, c'est le déshonneur. Le Gouvernement algérien est une mafia qui ne connaît pas la honte. Les algériens sont des moutons qui attendent qu'Allah vienne les délivrer. L'Algérie avait un VRAI HOMME, Matoub Lounes, et la vermine l'a tué. La religion dans ce pays est utilisée pour contrôler les femmes depuis la nuit des temps. Les femmes ne devraient pas attendre que les hommes leur donnent des droits, elles devraient s'en saisir. Quand les femmes algériennes en auront assez d'être contrôlées par un vieux livre écrit par un arabe analphabète du moyen-orient, et quand elles en auront assez d'être réduites à tenir le rôle d'animal de compagnie, alors elles se rebelleront et prendront les choses en main. La première chose qu'elles devraient faire, c'est d'arrêter de se marier, d'arrêter d'avoir des enfants. Pourquoi donner naissance à de telles vermines ? Hare Krishna

    • 0 Aime

  14. Anonymous thumb

    Ali 2010-7-31

    Sans égalité, nous ne serons jamais modernes, nous n'aurons jamais d'abondance et ne serons jamais riches, comme les USA et l'Europe ! Regardez-les, les pays les plus riches du monde, et ils n'ont pas de femmes qui vivent dans la rue, sans aucun droit. Au contraire, les femmes représentent la majorité dans les universités et elles aident alors le pays à changer. Sans davantage d'égalité, l'Algérie ne se portera jamais mieux. Les femmes sont des êtres humains, comme nous, elles sont nos mères sacrées, nos filles. Je ne veux pas que ma fille souffre à cause de son mari plus tard, et qu'elle ne soit pas capable de se séparer de lui si son époux ne la traite pas comme elle le mérite. Il est temps d'évoluer !! Merci.

    • 0 Aime

  15. Anonymous thumb

    جزائري حر 2010-6-11

    La justice n'existe pas en Algérie. Ce ne sont que des mensonges et des calomnies, et en particulier contre les femmes divorcées. Au tribunal de Béchar. On sanctionne l'innocent et on acquitte le criminel. On bouscule les gens de façon sinistre. Je mets en garde le ministre qui doit prendre les mesures nécessaires aussi rapidement que possible.

    • 0 Aime

  16. Anonymous thumb

    جزائري حر 2010-6-8

    la femme algerienne divorcee soufre avec la justice surtout a bechar

    • 0 Aime

  17. Anonymous thumb

    Ann 2010-4-26

    je suis mariée à un homme algérien et je ne connais rien à ces lois merci pour vos conseils je ferai plus attention dorénavant

    • 0 Aime

  18. Anonymous thumb

    Am3ricanAlgerian 2010-4-11

    Nous les femmes nous avons besoin de plus de liberté, je suis née à alger mais je vis ici à new-york et je suis très indépendante, hamdullah!! et ça me rend vraiment furieuse la manière dont les femmes sont traitées en algérie! VOUS, TOUTES LES FEMMES, VOUS DEVEZ PARTIR DE LA-BAS ET AUSSI VITE QUE POSSIBLE !!!!!!!! IL N4Y A PAS D'ENDROIT PLUS SEXISTE QUE L'ALGERIE! LES HOMMES ONT TOUS LES DROITS, ET ILS ABUSENT VRAIMENT ! pARTEZ DES QUE VOUS POURREZ !

    • 0 Aime

  19. Anonymous thumb

    umnoureddine 2009-12-19

    salam à tous je lis beaucoup d'histoires mais j'aimerais avoir le témoignage d'une femme du royaume-uni qui aurait déménagé à alger mais qui aurait dû revenir en angleterre à cause d'un mari difficile s'il vous plaît dites-moi ce qui vous est arrivé j'habite en ce moment à alger avec mes 8 enfants et j'ai besoin de conseils merci

    • 0 Aime

  20. Anonymous thumb

    أم البنين 2009-11-4

    Craignez Dieu dans les femmes, soyez miséricordieux envers l'Al Kawarir (femmes). L'Islam, c'est la protection des femmes mais...quand elle est mise en oeuvre. Le gouvernement, qui a institué les lois, doit fournir une maison, ce qui est l'une des causes principales de la désintégration des familles et du divorce.

    • 0 Aime

  21. Anonymous thumb

    Guest09 2009-10-11

    La loi algérienne favorise les hommes. Elle l'a toujours fait et elle le fera toujours. Les femmes doivent toujours faire très attention avant d'épouser un homme algérien. Vous devez avoir la permission pour sortir vos enfants du pays même pour une visite familiale hors de l'Algérie. Les hommes ont toujours eu la mein haute dans la loi de la charia. Et ils l'auront toujours. Les femmes doivent faire attention.

    • 0 Aime

  22. Anonymous thumb

    Hamza Abu Dawud 2009-9-13

    C'est très triste d'entendre cela. En tant que musulman étranger, occidental, américain et Kalouch, j'ai l'impression que cette situation est très malsaine et injuste. J'ai vu des Babeloued et ces gens mendier dans les rues. J'ai honte de nos frères et soeurs pour toute l'injustice qui continue. Nous nous qualifions nous-mêmes de musulmans, mais voyez comment nous nous traitons les uns les autres. Allah SWT a dit que ce sont les hommes qui subviennent aux besoins de la femme. Et nous les négligeons et nous les jetons dans les rues ? Allah me punirait si je faisais cela à ma femme !Arudubillahi! Ecoutez, la femme fait aussi des erreurs, mais ce n'est pas la bonne chose à faire de laisser vos X femmes et gamins dans la rue. La mentalité des hommes en Algérie devrait changer en cela, et nous, en tant qu'hommes, devrions craindre Allah! PARCE QU'AU JOUR DU JUGEMENT ON VOUS DEMANDERA DES COMPTES POUR CA !!! Pour les hommes et les femmes qui ne prêtent pas attention à la religion et qui pensent que ce n'est rien, c'est la raison pour laquelle vous resterez en souffrance !!! Allah ne changera pas la condition d'un peuple, s'il ne change pas ce qu'il a dans le coeur. Certains en Algérie se moquent parfois de leurs frères et soeurs en religion mais si ils - ou elles - sont sincères, il savent comment traiter leur frère ou leur soeur, qu'ils soient algériens ou musulmans ou même non-musulmans. La pauvreté mène aussi au Kufr et à se montrer injuste !!! Les gens ont besoin de travailler, et de vivre bien. Et les algériens ne doivent plus se montrer jaloux, Shir,attendant la chute des uns et des autres !!! Et vous savez de quoi je parle !!! AIMEZ-VOUS CHACUN ET CESSEZ DE VOUS HAIR SANS QUOI VOUS RESTEREZ TELS QUE VOUS ETES !!! Les algériens sont une belle population dans un beau pays. Mais comme dans le reste de l'Afrique, les coeurs, les esprits corrompus, et les langues ne font que détruire ce qui est bon et beau. Respectez-vous et aimez-vous les uns les autres, si vous le pouvez, si vous n'y arrivez pas, lisez le coran et tentez d'en apprendre les leçons. Prenez les bonnes qualités de l'Occident et laissez ce qui est mauvais sur les Télés par satellite. Un jour les choses s'amélioreront mais Fämätaah!!!! Quand Quand

    • 0 Aime

  23. Anonymous thumb

    يزيد الحربي 2009-9-10

    Le régime islamique a stipulé une justice si un homme veut avoir de nombreuses femmes. Ceci parce que la polygamie est une exception dans certains cas particuliers. Tous ceux qui veulent épouser plusieurs femmes n'ont pas forcément le droit de le faire. C'est le père qui devrait évaluer la situation de celui qui veut pratiquer la polygamie. Il devrait faire une enquête pour déterminer si celui qui veut se remarier est qualifié ou non pour cela. Mais si la famille ne fait pas attention et qu'elle accepte le premier venu, alors ce phénomène deviendra très commun dans la société. Cela ne signifie pas qu'il y ait des points faibles dans le régime islamique. C'est de la négligence motrée face à l'acte d'assumer la responsabilité de la famille et de la société. La victime en est la femme. C'est la situation aujourd'hui de notre société.

    • 0 Aime

  24. Anonymous thumb

    mouni 2009-9-4

    Salam alaikoum. Je veux vous le dire, vous m'avez vraiment fait peur. Je ne suis pas algérienne mais j'aime un Algérien. Nous sommes supposés nous marier très bientôt, si Dieu le veut. Toutefois, je ne sais plus quoi faire après ces paroles. Si de telles choses arrivent dans les couples algériens, qu'arrivera-t-il avec une femme étrangère ? S'il vous plaît, conseillez-moi, est-ce qu'il y a des précautions qui peuvent être prises avant le mariage ? Merci.

    • 0 Aime

  25. Anonymous thumb

    david (farid) 2009-5-25

    le droit des femmes ? les mères et les soeurs sont les égales des pères et des frères, où y a-t-il 4 femmes qui se lèvent à la fois, en termes simples on vous permet, ou je devrai dire on vous conseille, de la chose suivante il vaut mieux se marier une fois, si cela ne marche pas il faut divorcer, et la même chose la seconde fois, et la même chose la troisième fois et se marier pour la quatrième fois et s'il y a encore quelque chose qui ne va pas alors clairement c'est vous qui avez un problème, et vous ne devriez pas chercher à vous marier encore, tout cela c'est à cause du contrôle des femmes; bien la bonne nouvelle c'est que c'est en train de changer lentement, donnez aux femmes les outils avec lesquelles elles construiront une nation dont on pourra être fiers, l'occident a fait le même scénario, il a réalisé l'avantage d'avoir une structure législative solide en donnant aux deux parties des droits égaux par la loi, ce n'est peut-être pas parfait encore mais il est déjà loin, dans n'importe quelle autre je souligne n'importe quelle autre culture, aucune femme ou aucun enfant ne pourrait être jeté dans la rue pour satisfaire le désir de quelqu'un, syons honnêtes c'est le fait fondamental il est temps que ceux qui ont la charge de l'état agissent et agissent maintenant pour protéger ceux qu'ils cherchent à gouverner.

    • 0 Aime

  26. Anonymous thumb

    taharmohammed 2009-3-4

    Ô femmes du Maghreb arabe, si seulement vous acceptiez la loi approuvée pour vous par le créateur de l'Univers, qui a dit : "Si vous ne pouvez pas leur rendre justice à toutes, alors prenez une seule épouse". Il a protégé le droit des femmes de tout défaut possible. Il lui a donné le droit sur l'héritage, la maison domestique et celle des parents. Il a imposé à l'homme d'offrir un moyen d'existence à la famille et aux parents s'ils sont pauvres. Combien de récompenses vous attendent donc ! Mais vous resterez un jouet entre les mains des hommes. C'est simplement que lorsqu'un homme prend une seconde femme, il jette la première à la rue avec ses enfants. Quelle est donc cette loi ?

    • 0 Aime

  27. Anonymous thumb

    MMM 2009-2-22

    Il y a tant d'Algériens qui ne travaillent pas ; si un pourcentage parmi eux pouvait au moins se dresser pour réclamer les droits sociaux et pour prendre la parole contre les femmes et les enfants dans les rues, quelque chose pourrait changer.

    • 0 Aime

  28. Anonymous thumb

    layla 2009-1-9

    Je suis mariée à un Algérien, c'est l'homme le plus courtois, honnête, adorable, doux, calme, beau que vous pouvez imaginer. Nous sommes ensemble depuis six ans. Il ne m'a jamais dit une mauvaise parole en six ans, et je suis une personne vraiment nerveuse. Il n'a jamais élevé la voix devant moi. Il est affectueux et parfois je lui demande "est-ce que tu ne préférerais pas rester seul ?" et il me dit "mais tu me rends heureux c'est ma vie, je me fiche des autres." Il est tellemeeeeeeeent adorable.

    • 0 Aime

  29. Anonymous thumb

    sam 2008-12-26

    A Mouaouka, chère soeur, mon adresse courriel est le [email protected] je peux être capable de t'aider. salam.

    • 0 Aime

  30. Anonymous thumb

    John 2008-10-13

    Un citoyen danois répond. Toutes ces discussions concernant les divorces et la liberté me paraissent un peu étranges. Dans mon pays les femmes sont libres de divorcer et de faire ce qu'elles veulent. Une femme divorcée avec des enfants a une vie très luxueuse grâce aux pensions alimentaires (1000 dollars du père plus 700 dollars mensuels du gouvernement). Mais qui en paie le prix ? Les enfants. Ils finissent dans des institutions parce qu'on leur interdit de voir leurs pères. Pour les garçons, la sexualité est tordue parce qu'ils n'ont des contacts qu'avec une femme. Pour chacun de vous, s'il vous plaît réjouissez-vous du mariage, et du fait de rester ensemble. N'essayez pas de copier la politique occidentale. Ce n'est pas la route à suivre.

    • 0 Aime

  31. Anonymous thumb

    mouaouka 2008-9-24

    Je suis mariée à un Algérien depuis maintenant trois ans et nous avons un fils magnifique, Hamdulillah. Mais il y a eu beaucoup de problèmes dans ce mariage, car il n'avait pas de visa et a été interdit de séjour au Royaume-Uni. Il a détesté devoir rester en Algérie et cela a causé plus de difficultés encore. J'aime très fort mon mari, mais il est possessif, je dois porter le hijab, me couvrir le visage, je ne peux pas parler à mon frère, pas sortir non plus. Cela me rendait folle, alors je l'ai quitté ; je ne pouvais pas vivre comme ça ; j'ai été élevée dans la culture occidentale et ce n'est pas la même qu'en Algérie. Je me suis convertie à l'islam il y a plus de trois ans maintenant. Je suis contente d'être musulmane. Je lui ai dit "tu dois changer, je ne peux pas vivre comme ça". Il pense que j'ai besoin de liberté, c'est ce qu'il a dit. J'ai dit ok. Il n'a vu son fils que trois mois et il a maintenant deux ans. Il n'a rien fait pour son fils, j'ai tout fait toute seule. Je suis revenue en Angleterre pour trouver un travail pour être une vraie mère pour notre fils, afin que mon mari obtienne ce visa stupide pour vivre en Angleterre. Mais on m'a dit non. Deux fois. C'est très dur de savoir que faire maintenant. Il me manque, mais il est dans un autre pays sous un faux nom. Il veut me voir, ainsi que son fils. Je voudrais penser que quand on s'est mariés, c'était pour la vie et que tous mes enfants seraient du même homme, mon mari. Est-ce que quelqu'un peut me donner un conseil sur ce que je dois faire ? Je suis coincée. Est-ce que je m'en vais, et que je reste avec lui s'il dit qu'il va changer et utiliser son nom, ou est-ce que je divorce ? C'est méga stressant.... Salam ppl

    • 0 Aime

  32. Anonymous thumb

    Kinga 2008-8-3

    Chers tous, je suis une Polonaise européenne et catholique romaine mariée à un Algérien qui vit en Europe. Tout d'abord, je voudrais démentir la déclaration de la personne qui évoquait le statut de la femme dans l'Eglise catholique. Allez - vous parlez du Moyen-Age, nous nous sommes développés depuis. Et j'en suis le meilleur exemple : titulaire d'un MBA, je travaille, et je profite ici de tous mes droits. En ce qui concerne les femmes en Algérie, je suis navrée pour celles qui nagent dans le désarroi. Une situation comme celle là arrive dans le monde entier, même si ici, nous avons une opportunité pour jouir de nos droits et que le système législatif nous est favorable à nous - les femmes. La police nous aide également beaucoup. Pour abus conjugaux, un homme peut être emprisonné. Les affaires de pensions alimentaires sont traitées par le tribunal. Et pour ces hommes qui tentent d'échapper aux engagements donnés, des moyens législatifs sont en place pour pouvoir les poursuivre et dans le pire des scénarios, (s'ils persistent à ne pas assumer leurs obligations), ils sont placés en détention. Et lorsque tel est le cas, le gouvernement prend la suite et paie ses obligations - par intérim. D'ailleurs, il existe plusieurs organisations des droits de la Femme qui soutiennent les femmes en situation difficile, en leur offrant un soutien légal gratuit (avocat) qui puisse les représenter devant la cour et il y a aussi des possibilités de logements offertes aux femmes et aux enfants victimes d'abus au sein du foyer. Et bien sûr - enfin et surtout - il n'y a pas d'opportunité offerte à la polygamie, considérée comme un crime et poursuivie par la justice. Au fait - je me demande seulement comment une "nouvelle" épouse peut accepter d'avoir un mari déjà uni, sachant que cet "vieille" épouse finira à la rue avec ses enfants. Ne serait-il pas mieux de considérer que s'il l'a déjà fait pour une autre, il le fera pour vous ? Mes meilleures salutations, Kinga

    • 0 Aime

  33. Anonymous thumb

    meslem 2008-7-26

    je pense qu'en Algerie,autant d'ailleurs que partout dans le monde arabe,les femmes s'imposent de manière forte,la majorité des hommes se font tout petits devant leur dulcinée,quant au nombre de divorces,il est insignifiant,je dirai 1 divorce pour 1000 mariages

    • 0 Aime

  34. Anonymous thumb

    مقبول 2008-7-15

    Mon problème est que j'ai fait un contrat de location à ma femme divorcée légalement auprès de sa famille le temps que le jugement soit rendu. Néanmoins, elle ne veut pas quitter la maison familiale, qui est fonctionnelle. Elle préfère Oran à sa famille et à ses enfants. Quelle est la solution ?

    • 0 Aime

  35. Anonymous thumb

    فرح 2008-6-26

    La femme est victime d'oppression de la part de l'homme et de la loi. J'ai divorcé récemment et j'ai une petite fille de quatre ans. J'ai divorcé lorsque j'ai appris que mon mari m'était infidèle au coeur de ma propre maison. Mais la loi ne m'a pas rendu justice, ni avec les meubles de ma maison, mes bijoux et même mes documents personnels, y compris mon diplôme du baccalauréat. Je ne sais pas s'il s'agit de négligence ou de préméditation. La loi est du côté de l'homme, qu'il soit ou non dans son droit.

    • 0 Aime

  36. Anonymous thumb

    femme algerienne 2008-5-3

    Les femmes algériennes continueront à se battre pour leurs droits dans le cadre défini par les limites de la religion, mais pas au point de demander la libération des femmes et leur égalité avec les hommes. Une femme a besoin d'une maison qui l'héberge avec ses enfants. Elle a besoin de lois pour protéger ses droits en cas de divorce, afin que les hommes ne puissent plus penser qu'ils contrôlent les femmes.

    • 0 Aime

  37. Anonymous thumb

    al djazarier 2008-4-19

    salam aleykoum on doit donner plus de droit et de respect a nos femmes qui sont aussi nos soeur nos meres nos epouses et ces droits ne sont pas une nouveauté dans l'islam n'oublier pas que cest la premiere religion qui a considerer la femme comme un etre humain croiyer moi .l'occident et l'eglise precisement a organiser une assemble au vatican rome koi c'etait au moyen age le but de cette reunion etait de reflechir et dirre est ce que on peut considerer les femmes comme nous les hommes des etres humain et ceux qui croit que je dis des conneries eh ben ils lisent et regarder sur les livres qui raconte la periode moyen age eu europe et l'histoire catolique archives du vatican merci

    • 0 Aime

  38. Anonymous thumb

    amine 2008-4-17

    vous parlez de droit de la femme!!! je vais vous raconter mon histoire.je suis marie depuis 4 ans et j'ai une fille de 2.5 . j'habitte avec mon unique mere et je suis son unique garçon . et ma chere femme veut vivre seule ...et en plus ma mere est une grande malade elle a subit 2 intervention en 2006 .probleme enclusion intestinale....en plus de sa ma femme a quitte son foyer conjugale il ya 1 mois .....pour moi une femme comme celle.ci na meme pas le droit de garder ma pettite chere fille .. notre probleme en algerie en parle toujours de la femme comme si elle est mahgoura .. moi je dit oui sa existe des hommes hagarine .mais ils ya des femmes qui m'erites ce sorts et pire encore .....avant d'oubliee j'ai un appartement f3 et non pas un bidonville en cas ou ..

    • 0 Aime

  39. Anonymous thumb

    abdelselam 2008-4-6

    La femme algérienne est la femme la plus combative, la plus belle et la plus brillante. Mais les affaires dans notre pays lui ont fait tellement de tort. Elle est la mère, la soeur, la femme, l'enseignante, le médecin, l'ingénieur... Donc nous espérons que sa situation s'améliorera grandement en Algérie. Le Président Abdelaziz Bouteflika s'est bien occupé de sa condition... Merci.

    • 0 Aime

  40. Anonymous thumb

    abdo le magribin 2008-3-30

    moi personelment je suis pour le droit de la femme ,si on veut etre une societe democratique . la femme c'est la societe ,c'est l'avenir si elle sente bien dans sa peau elle va nous donner des bonne "terika". allah n' aime pas le "hagra"

    • 0 Aime

  41. Anonymous thumb

    وحيد 2008-3-28

    Salam alaikoum. J'ai entendu parler du code des femmes. Les femmes n'ont aucun droit, sinon celui de rester à la maison. Si nous faisons de nouvelles lois pour les femmes, nous mettrons les hommes à la maison, les femmes iront travailler, les hommes porteront des robes et les femmes des pantalons. La femme est comme un serpent, si vous ne la contrôlez pas sévèrement, elle mordra. Vous ne devez que faire prévaloir votre parole.

    • 0 Aime

  42. Anonymous thumb

    el batala 2008-3-19

    Nous devons respecter la femme qui nous a porté pendant 9 mois et lui offrir tout ce qu'elle mérite. J'espère que vous apprécierez mon opinion. Merci.

    • 0 Aime

  43. Anonymous thumb

    nada 2008-3-2

    les lois qui sont a chaque fois mises en place sont de tout temps faites en faveur des hommes et partant du fait que la isma soit donne aux hommes pour faire de sa vie ce qu il veut et comme il l entend moi je pense que c est dejà biaisé au depart et je pense egalement que la justice tente peut arreter ces catastrophes familiales en instaurant des gardes fous insurmontables à ces hommes ces soidisants peres irresponsables sur toute la ligne et qui osent multiplier les mariages alors qu ils ne savent meme pas ce que veut dire takdisse ezzaouaje comme il est dit dans le saint coran: si la justice a envie que ces situations sociales diminuent elle n a qu à mettre en place des dispositions tres dures voire draconiennes pour que les hommes se retrouvent coinces par la loi avant d aller papillonner comme il veut au detriment de sa famille avec tout ce que ça implique .

    • 0 Aime

  44. Anonymous thumb

    Yasmina 2008-2-27

    "On a parlé des droits de la femme, mais tout ce que vous avez eu vous les femmes, c'est des problèmes". Et ton nom est Mohamed. Quel déshonneur tu représentes pour l'Islam. Tu oublies que l'Islam prône de plus grands droits offerts aux femmes. Si c'était moi, je divorcerais de cet âne, je l'enverrai en enfer. Voilà ce que méritent les hommes comme ça. Les femmes ont besoin de plus d'éducation, c'est justement pour pouvoir penser comme moi =D =D (**est-ce que ça t'a rendu furax** wouaouh, trop triste, lol)

    • 0 Aime

  45. Anonymous thumb

    Bouzid Bouterka 2008-2-21

    Bonjour, Vous ne vous êtes spcialistes que dans la critque, pour donner des solutions je ne pense que vous êtes capables. Merci

    • 0 Aime

  46. Anonymous thumb

    said djaroud 2008-2-18

    Les failles existentes dans notre pays laissent ces choses arriver. En effet, les journaux, au lieu d'informer le publique sur ces choses, ils se donnent a coeur joie sur des articles morts. Il ya aussi les associations qui ne sont des associations que de noms. Et cela c'est parce que pour les ALgeriens, le moral n'a aucune importance, l'important c'est d'avoir un nom ou gagner de l'argent. C'est leur seules motivations. Les algeriens ont besoins d'une revolution interieure, un renouvellement radical pour qu'ils considerent enfin les valeurs humaines, la liberte d'expression, abandonner le fanatisme et rechercher a science. Et ceci ne peux pas attendre, nous sommes au bord du goufre, si les democrates, les intellectuels ne reagissent pas rapidement pour endiguer cette fatale ignorance et cette montee d'extremisme religieux, bientot il n'y aura plus aucune liberte, en un mot il n'aura plus de vie. Je crois que cela est un devoir de chaque Algerien. Les algeriens doivent se battre pour leurs convictions, doivent resister pour la cause de la liberte, de la democratie. C'est problemes enfin disparaitront et la femme comme l'homme vivront en paix dans une Algerie libre et en paix.

    • 0 Aime

  47. Anonymous thumb

    gol 2008-2-17

    c'est quand meme malheureux de voir ces femmes algeriennes dans la detresse surtout avec cette photo de cette pauvre femme tendant la main alors que son pays regorge d'hydrocarbure .a quand la vrai independance de l'algerie et de son peuple qui vis sous le joug du colonialisme des generaux qui s'en mettent plein les poches ?

    • 0 Aime

  48. Anonymous thumb

    محمد الجزائري 2008-2-15

    Il n'y a pas besoin d'un Code de la famille, parce que les femmes algériennes connaissent les mentalités des hommes algériens qui ne reconnaîtront pas la loi. Je conseille juste aux femmes d'être patientes. Hhhh, on a parlé de droit de la femme, mais tout ce que la femme a ramassé, c'était des problèmes.

    • 0 Aime

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE