Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2006-12-22

Le gouvernement algérien part en guerre contre les pratiques religieuses extrémistes

Par Nazim Fethi pour Magharebia à Alger -- 22/12/06

  • 16

L'Algérie tente de lutter contre certaines pratiques religieuses jugées subversives ou peu compatibles avec le courant dominant de l'Islam et la législation du pays. Les falsifications du Coran, les mariages illégaux et la propagation de l'exorcisme ont conduit le ministère des Affaires Religieuses à tenter de reprendre en main les mosquées et à former de nouveaux imams.

Le 16 décembre, le ministère a déclaré qu'il mettait en place des commissions de lecture à travers tout le territoire, afin de vérifier que les livres en circulation soient conformes aux copies agréées par le ministère. Cette décision a été prise en raison de l’arrivée sur le marché algérien d’exemplaires du Coran comportant des "altérations graves et malveillantes des versets", a affirmé le responsable de la communication du ministère, Abdelmadjid Tamine.

Le ministère accuse le mouvement fondamentaliste salafiste d'être responsable de ces altérations. Ces modifications comporteraient des ajouts et des suppressions tellement subtiles que le lecteur ordinaire ne peut s’en apercevoir.

Ce courant, qui prend ses origines en Arabie Saoudite, a été introduit en Algérie durant les années 1980 par des jeunes Algériens qui ont fait leurs études en Arabie Saoudite. Leur leader spirituel, Abdelmalek Ramdani, avait crée à l’époque " la Cellule de la Colonne", du nom d'un quartier de Hydra, sur les hauteurs d’Alger. Il est actuellement imam dans une mosquée en Arabie Saoudite, après avoir reçu des menaces de mort en Algérie, à cause de ses positions.

Le courant salafiste se divise en trois tendances: le salafisme scientifique, défendu par Ramdani, qui exclut toute activité politique, l’assimilant à de l’hérésie et estimant que le peuple doit se soumettre aux détenteurs du savoir; le salafisme actif, défendu par les cadres fondateurs de l’ex Front Islamique du Salut (FIS) tels que Ali Benhadj, Abdelkader Moghni, l’imam de Bab-El-Oued à Alger, ou encore Kamal Guemmazi, l’un des membres les plus actifs de l’ex-FIS; et le salafisme "djihadiste" (combattant) qui prône l’action armée pour parvenir au pouvoir, soutenu par le Groupe Salafiste pour le Prêche et le Combat (GSPC).

Les autorités religieuses algériennes sont de plus en plus confrontées au défi posé par le mouvement salafiste, ce qui a poussé le Ministre des Affaires Religieuses, Bouabdallah Ghlamallah, à déclarer que le pays traverse une "grave crise culturelle et religieuse".

M. Ghlamallah a déclaré que tout ouvrage "de nature subversive, mettant en avant des idées incompatibles avec nos principes et nos valeurs", importées de l'étranger, sera contrôlé et, si nécessaire, interdit.

Désormais, tout exemplaire du Coran en circulation devra être estampillé par l’autorité religieuse compétente, après avoir été avalisé par la commission de lecture locale.

Le courant salafiste tente à travers les mosquées de remettre en cause la pratique de l’Islam à l’algérienne.

Durant le mois du Ramadan, une polémique a éclaté au sujet des mosquées qui ne respectaient pas les horaires de rupture du jeûne établis par le ministère des Affaires Religieuses. "Certains muezzins annoncent la rupture du jeûne dix minutes avant l’horaire légal", avait indiqué M. Ghlamallah, dont le ministère gère les mosquées et est en charge de toutes leurs dépenses, y compris les salaires des imams.

Parmi les nouvelles tendances observées dans certaines mosquées, l’usage excessif des haut-parleurs des mosquées à plein volume diffusant des prières "taraouih" pendant le mois de Ramadan, une pratique essentiellement wahhabite.

Le déploiement des éléments du courant salafiste dans les mosquées algériennes inquiète le gouvernement qui, par le biais du ministère des Affaires Religieuses, a donné des instructions pour que les mosquées soient prémunies contre toute tentative de récupération par ce courant.

Selon le quotidien El Khabar, la police enquête à travers tout le pays sur le développement de ce courant et son implantation dans les mosquées. L’instruction du ministère des affaires religieuses stipule qu'il est strictement interdit aux mosquées de dispenser un enseignement non autorisé.

Outre la lutte contre l'Islam extrémiste, les autorités tentent de mettre un terme à la pratique des mariages religieux illégaux.

Le ministère des Affaires Religieuses avait publié une instruction interdisant aux imams des mosquées de procéder aux cérémonies de la "fatiha" avant la conclusion du contrat civil de mariage. Cette instruction vise à mettre un terme aux problèmes nés de la conclusion de mariages basés exclusivement sur la lecture de la " fatiha ", sans passer par le contrat civil, ce qui les rendait caducs au regard de la loi algérienne.

Nadia Ait-Zai, avocate, et militante des droits des femmes, salue cette décision. "On redonne force au mariage civil, qui implique le consentement mutuel des deux époux, comme le stipule le Code de la Famille, revu en 2005. Cette mesure évitera les mariages coutumiers, non enregistrés à l’état civil, et qui laissaient la femme et les enfants en situation d’abandon, sans aucune voie de recours légal."

De nombreuses femmes ont été victimes de ces mariages qui ne leur assuraient aucune protection légale.

Le Ministre des Affaires Religieuses avait en outre interdit, à travers une fatwa les pratiques de la roquia (exorcisme) et de la hijamah (saignée ou cautérisation) dans les mosquées. Les Algériens ont pris l’habitude ces dernières années de recourir à ce nouveaux "remèdes" palliatifs à la médecine moderne et constituant des réponses à leurs préoccupations.

La roquia a pris une telle ampleur que beaucoup de familles y ont recours pour une raison ou une autre. Sorte de psychothérapie pratiquée par n’importe qui, pour peu qu’il sache réciter les versets du Coran, c'est une forme d’exorcisme qui tourne parfois à la flagellation pour, dit-on, chasser les diables et les esprits malfaisants.

La hidjama est pratiquée par des personnes qui ne disposent d’aucune formation médicale, ce qui aggrave le risque d’infections du fait que le " patient" doit saigner pour, dit-on, faire sortir le mauvais sang de son corps. C’est une pratique du Moyen-Âge importée de Chine et qui vise à renouveler le sang dans l’organisme, pour éviter des maladies.

Le ministère des Affaires Religieuses organise des cours de formation pour les imams destinés à mettre un terme à ces pratiques, et à limiter la propagation de l'Islam extrémiste. Selon le ministère, les nouveaux imams seront recrutés sur concours, "pour ne sélectionner que les plus compétents". Il s'est engagé à ce que "des commissions et des spécialistes supervisent cette opération de manière objective".

Que pensez-vous de cet article ?

12

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 16

Anonymous_thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous_thumb

    mohamed 2010-12-10

    Salam Alaikoum, dans l'islam ya ni politique ni hizb , ya ke le Coran et La Sunna si non rien; 1 jour le chiekh ramdani a dis kk chose de magnefique ki m'es rester gravé dans la mémoire( il a dis: Mine fahmi assiyassa ; lazem manh assiyassa. ki veux dire si tu veux vrmnt commprendre la politique , mieux veau ne rien comprendre prck elle te menerra a rien) et ca la moralité la politique est tlmnt dégue et plien de mensonge, la seule politique ki existe c etre pieux dans la vie et suivre le chemin du prophette(a sws) si non rien la preuve le (fis) le (fln) et j'en passe queseque c partis vous ont ramener? rien, ke d ennuies dans la vie et je parle de tous les partis du monde méme alors croyez moi mes frére, le chikh ramdani ma appris bcp de chose dans la vie allah idjazih et ca grace au oulama comme chiekh nasser ou iben baz( ke dieux est leur ame) c 1 vraie salafi au sens propre du mot et rabi incha allh ke dieux incha allh nous guidera tous dans le droit chemin comme ca ts lmnd sera et aura 1 place au paradis incha allah ............Salam Alikoum

    • 0 Aime

  2. Anonymous_thumb

    farouk 2010-9-13

    Ce n'est pas l'ecole salafiste qui est le maux de la societe, mais c'est plutot l'ecole laique de bouteflika et company, qui est une extension de l'ecole idiotique de boumedienne, c'est des mediocres at tout les niveaux, meme pas un savoir faire sur quelque chose d'interessant, leur seul souci c'est de placer, un Karazai algerien a la tete des affaires religieuses, dont meme le prenom est tolalement faux, theologiquement parlant, quel desastre,et par la suite ils s'acharnent eternellement a appliquer le code penal francais qui s'accomode parfaitement aux principesde la bible de Paul (Gospel of Paul), et par dessus le marche ils parlent de gens religieux, mais p*tain, soignez vous d'abord de cette hypocrisie et apres laisser des gens pieux parle correctement, pas des des gens mafieux et corrompus jusqu'au dents qui applaudissent une ecole de pensee aussi maudite que cette ecole laique (Walahi et Mille Walahhi elle maudite), abna' al burathe allez!!.

    • 0 Aime

  3. Anonymous_thumb

    ASCHAARI TAHAOUI 2010-8-2

    .........tous le problème est la , on remarques après analyse que les soi-disant nouveau et faux salafistes sont tous a fait on contradiction avec les grands savant musulmans du salaf aussi bien au niveau de la forme qu'au niveau du fond , car les nouveaux salafi rejettent la méthodologie des savants musulman du salafe , et n'accepte que les sens apparents , on rejetons les sens équivoques , et donc ces groupe salafistes parle au nom de quelqu'un d'autres , et surtout pas au nom des savants musulman du salaf . quelque interprétation des vraie savants du salaf : L’imam al-Boukhari, dans le chapitre d’Exégèse ( Tafsir)) de son Sahih, il dit : « Sourate al-Qasas : koullou chay’in haalikoun illa wajhah : »Tout sera détruit sauf Son wajh [c'est-à-dire] : Sauf Sa souveraineté » ( illa moulkah). « [Explication: Cette expression signifie : "Toute chose sera détruite sauf Son "wajh", le mot wajh a plusieurs sens: le sens qui vient en premier à l'esprit est "face" ou "visage", mais ce sens n'est pas digne de Allah car il contredirait les versets clairs du Qour'an tels que "Rien n'est tel que Lui" un des sens possibles de "wajh" est "face",mais Ce mot admet aussi d'autres sens en arabe tels que "souveraineté", qui est le sens que mentionne al-Boukhari ici]. Le commentaire de l’imam as-Sindi que l’on peut voir en marge de cette citation de al-Boukhari confirme que cette interprétation (parmi d’autres), est correcte. Points à retenir de cette citation : * L’imam al-Boukhari fait partie du Salaf, il est mort en 265 de l’Hégire, soit il y a plus de 1100 ans! * Ici il mentionne clairement comment il faut comprendre ce verset du Qour’an. * Le savant as-Sindi , qui est mort en 1138 de l’Hégire ,soit il y a environ 300 ans le confirm

    • 0 Aime

  4. Anonymous_thumb

    ASCHAARI TAHAOUI 2010-8-2

    OUI JE VAIS VOUS REPENDRE MOHAMED ET ABD SALEM : la vraie définition du mot salafe : c'est toute personne ayant vécu les 3 premier siècle de l'hégire , c a dire de la première année de l'hégire a l'année 300 de l'hégire , donc c'est cet période qui est qualifier de salaf . et toute personne née en cet periode été qualifier de salafi , y compris les savant de l'islam eyant vecu en cet periode . et donc çà serait absurde que quelqu'un de nos jours se prénomme salafi car ceci voudrait dire qu'il serait âgé de 1500 ans . et par cet définition vous avez tous compris que ceci n'a rien a voir avec la compréhension du coran ou la sunna , car la méthodologie de la compréhension du coran et du hadith a changé d'une méthode à une autre pendant cet même période du salaf , les imam ayant vécu en cet période ne fesait pas l'interprétation des versets équivoques ( équivoque , adjectif Sens 1 Qui est susceptible de s'expliquer de plusieurs façons ) , car il n'étaient pas obligé de le faire en cet période . mais au début du 3 ème siècle de l'hégire , et avec l'adhésion de plusieurs peuple non arabe a l'islam , et qui ne comprenais pas d'ailleurs les secret de la langue arabe , ceci a ouvert les portes à des groupes hérétiques qui on prit naissance , et qui avez comme méthodologie la fausse compréhension des textes religieux en ne prenons que les sens apparents et on rejetons les sens métaphoriques ( équivoques ) les grand imam du salaf , les vrais( abu hanifah , awza3i , shafi3i , ghazali , malik , ahmed ibno hanbale , abu dawoud , aschari , boukhari , thawri , tahaoui .......et d'autres ) on commencé a opté pour un nouveau concept c'est l'interprétation des textes coranique , et du hadith pour pouvoir contrés la mauvaise compréhension des hérétiques ...................

    • 0 Aime

  5. Anonymous_thumb

    mohamed amine 2010-4-19

    déffinition le salafisme c comprendre le coran et la sunna authantique sur la voie des pieux prédécesseurs en constate que le salafisme c une voie a suivre pas un groupe ou cellule!!! ou autre chose. ou est le mal dans cet comprehention de la religion selon les deciples de notre prophet (sw)? bien au contraire c la métodologie qui nous a fait raignier le monde un jour avec justice toute en respecton d'autres religons(judaisme ou cristianisme) la preuve les cretien et les juifs arabe au liban ,syrie irak, la palistine avant méme la colonnisation juif sioniste le vrai cancer c les monsonges

    • 0 Aime

  6. Anonymous_thumb

    Abdelselem 2009-11-19

    Ignorance des gens et manipulations politiques de l état algérien eux introduisent des pseudo imams formates par leurs soins, souffis, pour mener les gens au chirk et ça fonctionne très bien . Mais comme l a dit mon Frere qu Allah jugera entre eux et nous et qu elle meilleur juge qu Allah soubhana wa ta'ala . Apprenez votre religion ne restez pas ignorants tel des ânes ! Un français converti...

    • 0 Aime

  7. Anonymous_thumb

    Chaoui 2008-12-2

    Il faut éradiquer cette peste de salafistes, c'est un cancer qui touche toute la société algérienne, Ce sont des intolérants, incapables de réfléchir par eux memes.des wahhabites orientaux primaires dans leurs pensées qui veulent changer la mentalité berbère algerienne. Notre mère Dihia vaut mille fois mieux que vos sauvages intolérants.

    • 0 Aime

  8. Anonymous_thumb

    القابض على الجمر 2008-6-17

    Vos accusations selon lesquelles nos frères falsifient le Coran sont fausses. S'il était falsifié, vous accusez alors vos frères de fondamentalisme, de wahabisme et d'autres crimes innomables. Maintenant vous voulez vous imposer à nous, en nous dictant comment adorer Dieu. Soyez maudits ! Comment pouvez-vous juger ? Je n'ai aucun autre commentaire à faire, hormis que Dieu sera juge entre vous et nous et qu'Il est le meilleur des juges.

    • 0 Aime

  9. Anonymous_thumb

    qortobi 2007-12-9

    pauvre COHEN va faire tes lesson a tes compatriotes juifs qui hait tout le monde, qui quittent leur pays khazars et europe de l'est pour coloniser la palestine, qui tuent, violent et massacres les pauvres palestinians pour les chasser de leurs terre. que sait=tu de l'amour toi? l'amour du pouvoir? de l'argent? du meurtre? de la violance? du mal?

    • 0 Aime

  10. Anonymous_thumb

    jack 2007-11-20

    La confusion de la fin des temps: si le mal ne trouve pas un chemin, il utilise l'ignorance comme une arme meurtrière, considérant que l'ignorance est la pire ennemie de l'humanité (raison = vie). De cela, découle la théorie du "diviser pour régner" et le fait qu'une personne est traitée de la même manière qu'elle traite les autres. Nous remarquons que ceux qui sont incapables de penser et d'être créatifs, d'évoluer, ne seront que de simples consommateurs et suiveurs, privés de la compréhension parce qu'ils sont incapables d'utiliser leur esprit. "Dieu nous a donné la raison et c'est là la base ultime de notre jugement. Si nous connaissons l'essence du bien, qu'en avons-nous donc fait, et si nous l'ignorons, qu'avons-nous manqué dans notre recherche puisque nous possédons la raison ?"

    • 0 Aime

  11. Anonymous_thumb

    tyler durdun 2007-10-4

    je pence que ces mesure occationnelles et et un peux asardeuse ne serviron a rien pour eradiquer la mouvence salafiste il fauder faire un travaille de font,commencer par les vrais solution,c'est a dire l'eduction des enfant dans les écoles,la sensibilisation des citoyens,le renforcement des valeur culturelle locales et non importer,la cause de cette regression de la pratique religieuse des algerien,ces la demission de l'etat dans son role d'educateur et de moderateur de la conciences..ces ce qui a ramener la proliferation de charlatenisme,et des idees moyen ageuse.

    • 0 Aime

  12. Anonymous_thumb

    tarik 2007-4-23

    ce ministre ne connait rien a la relegion sans ca il n aurait pas critiquer la rokia qui existe reelement,mais si certins abusent et l utilise a des fins perso (le gain materiel)

    • 0 Aime

  13. Anonymous_thumb

    Someone 2007-3-27

    Cela ressemble davantage à un article "copié-collé" qui ne repose sur aucune base, et qui n'a autre but que celui de frapper les gens sans aucune preuve. Enfin, faites un travail journalistique professionnel, c'est le moins que l'on puisse attendre. Un lecteur qui vous a lu une fois.

    • 0 Aime

  14. Anonymous_thumb

    fateh 2007-1-21

    le courant salafist existe bien avant abd el malek, pourquoi n'avez vous pas cité l'association des savants musulmans, et citer les grand chouyoukh salafistes comme ibn badis et el bachir al ibrahimi, tel que tayeb el oqbi, ainsi que d'autres? vous jouer sur les mots il n'ya jamais eu de cellule de la colonne, et les salafistes djihadi comme vous les appelez ne sont pas salafiste et se démarquent des slafistes, mais il y'a un interet pour certains de rassembler tout ces groupes sous le nom de salafiste...

    • 0 Aime

  15. Anonymous_thumb

    oumar 2006-12-25

    Je trouve que l’Algérie en elle-même est suffisamment cultivée pour s’assumer et que chaque Algerien doit pouvoir se contrôler à tout point de vue, que se soit religieux, économique, social ou autre. Mais l’Etat algérien doit donner un meilleur souffle en créant plus d initiatives en faveur de ses concitoyens au niveau régional, pour mettre en valeur les différentes richesses de l ‘Algérie.

    • 0 Aime

  16. Anonymous_thumb

    cohen 2006-12-23

    il n'y a qu'une religion:c'est l'amour de son prochain.l'altruisme prime,c'est ça la vraie religion. il faut aimer son plus que soi même: voyez en palestine,les adultes d'aujourd'hui ont été éduqués dans la haine du juif,tout enfant à peine à l'age de 3 ou 5 ans.c'est horrible,ces adultes d'aujourd'hui qui n'ont jamais d'enfance heureuse:toujours la haîne.pourquoi? je pense qu'il est du devoir des jeunes de permettre à leurs parents d'oublier la haine, de penser à son prochain et de l'aimer quelque soit sa religion ou sa couleur.lorsqu'un musulman me dit que le sang musulman est pur et unique ,cela me rappelle la race aryuenne dont a parlé hitler de la race pure .lorsque le roi abdallah de jordanie occulte les 100.000km appartenant aux palestiniens et sous son mandat je trouve injuste de la part des pays arabo-musulmans de ne pas exiger du souverain hachémite de rendre aux palestiniens leurs biens en tout honneur et voir la paix ,e n f i n revenir:il ne faut pas oublier quand même que les 100.000km carrés peuvent largement suffire aux 4.500.000 de palestiniens ( et même en y ajoutant 10 plus)répartis dans le monde .ne pas oublier que l'angleterre légèrement pls grande que les 130.000 km carrés a aujourd'hui une population de plus de 55.000.000 d'habitants:pourquoi alors les médias arabes et autres ne parlent-ils pas de cette richesse en jordanie,terre qui leur appartient;et la ligue arabe que fait-elle,qu'attend-elle pour que la paix revienne dans cette région du monde;vous êtes vous posé la question suivante?pourquoi le roi hussein de jordanie a-t-il abandonné la cisjordanie et l'egypte pourquoi a-t-elle abandonné gaza,si ce n'est pour que les palestiniens et les israéliens poursuivent leur combat inutile, inutile parcequ'il n'y a aucune raison pour que palestiniens et israéliens se battent:tant de morts pour rien alors que la solution est là,à portée de la main. vous les journalistes,vous devez faire le nécessaire pour que la lumière sur ce problème qui n'existe pas , pour qu'enfin la paix rêgne enfin et c'est vous alors qui deviendraient les vrais médiateurs,pas le roi abdellah,lequel vient de prédire une année 2007 catastrophique. alors qu si le roi hachémite veut,en rendant aux palestiniens les 100.000 km carrés,la paix reviendra. amen.

    • 0 Aime

Anonymous_thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE