Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2010-01-08

L'actrice tunisienne Sabri nommée ambassadrice du PAM

  • 2

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a nommé l'actrice tunisienne Hend Sabri "ambassadrice contre la faim", a fait savoir Tunisia Online jeudi 7 janvier. Sa nomination officielle aura lieu le 12 janvier lors d'une conférence de presse au Caire. La star du cinéma, âgée de 31 ans, a appris à mieux connaître le PAM lors de ses visites en Palestine et auprès de réfugiés irakiens en Syrie.

Que pensez-vous de cet article ?

1

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 2

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous thumb

    Mohamed EL BAKI (mohamedelbaki) 2010-1-9

    Félicitations à cette jeune artiste tunisienne. Une trés belle nomination,une fierté pour toutes et tous. Cela change des ambassadeurs ou ambassadrices des différents organismes des nations unies toujours représentés par des occidentaux... Les Nations Unies et les organismes rattachés se sont des pays,des nations et des peuples divers.La diversité doit être la règle aussi.

    • 0 Aime

  2. Anonymous thumb

    Anonymous 2010-1-9

    Ce que les Nations-Unies devraient aussi faire, c'est nommer des ambassadeurs contre la tyrannie pour attirer l'attention du monde vers les violations inacceptables faites aux droits de l'Homme et vers les kidnappings de populations entières par des dictateurs, comme c'est le cas en Tunisie et en Libye. Mais l'espoir de voir l'ONU faire une telle chose est une illusion. L'ONU a été fondée pour être un monument garantissant la justice et les droits internationaux. Mais l'organisation a perdu beaucoup de sa crédibilité en accordant le statut de membre à des régimes criminels, qui sont loin de représenter la volonté de leurs populations. Tout criminel qui parvient à se saisir du pouvoir lors d'un coup d'état et à se maintenir par la terreur et de faux scrutins peut compter sur la compréhension de l'ONU. Les dictateurs y sont traités avec respect. De plus, ces gens qui violent les Droits de l'Homme peuvent devenir les membres de la commission de l'ONU pour les droits de l'Homme. Pire que cela, ils peuvent aussi la présider alors qu'ils torturent et emprisonnent tous ceux qu'ils n'aiment pas et qu'ils envoient des assassins à l'étranger pour liquider leurs opposants. Cette situation doit aussitôt que possible appartenir au passé. Nous devrions revoir le fonctionnement de l'ONU après 65 ans d'existence. Comme nous discutons des changements climatiques au niveau mondial nous devrions débattre d'un rôle actif de l'ONU dans l'éradication des dictateurs danbs le monde. Les médias libres peuvent jouer un rôle important dans la maturation de cette idée. Les dictateurs devraient être renvoyés des rangs de l'ONU et jugés.

    • 0 Aime