Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2011-10-13

Mécontentement social en Algérie après la grève des enseignants

Par Mouna Sadek et Lyes Aflou pour Magharebia à Alger – 13/10/11

  • 30

Plusieurs journées de grève des professeurs entraînent des perturbations dans les écoles du pays, alors que les tentatives d'apaisement de la situation de la part du gouvernement ont échoué. Les cinq centrales syndicales co-organisatrices de ces journées d'action se sont réunies le mercredi 12 Octobre pour réitérer leurs demandes.

Le Conseil des lycées d'Algérie (CLA) a suspendu sa participation, tandis que le SNAPEST, l'UNPEF, le SNTE et le CNAPEST ont décidé de poursuivre les arrêts de travail.

Le gouvernement avait annoncé une augmentation des salaires en Algérie le 30 septembre, mais la nouvelle avait causé une grande insatisfaction.

Les syndicats ont lancé leurs mouvements de grève le lundi 10 octobre pour demander des augmentations de salaires et une prime estimée à 50 pour cent de leurs revenus mensuels. Ils ont qualifié leur action de succès, affirmant que la quasi-totalité de leurs adhérents avaient suivi le mouvement.

Selon Nouar Larbi, secrétaire général du CNAPEST (Conseil national autonome des professeurs du secondaire et du technique), le taux de participation a été de l'ordre de 80 à 100 pour cent à Alger, de 95 pour cent à Annaba, de 90 pour cent à Mascara et de 60 pour cent à Sétif.

"Cette adhésion massive à nos mots d’ordre est une réalité et non une fiction", a déclaré le secrétaire général du SNAPEST (Syndicat national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique), Meziane Meriane.

Ces mouvements de protestation sont "motivés par le souci de l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs du secteur", selon Meriane.

Les chiffres officiels sont tout autres. Seuls 27 pour cent des enseignants du primaire et près d'un tiers de ceux du secondaire et des collèges ont participé à ces actions, a indiqué l'APS en citant une source proche du ministère de l'Education.

"La grève à laquelle ont appelé les syndicats autonomes est injustifiée, d'autant plus que le gouvernement a répondu favorablement à la quasi-totalité des principales revendications exprimées", ajoute cette même source.

Un argument qui n'a cependant pas convaincu les syndicats, qui affirment que le gouvernement n'a pas tenu ses engagements.

Le ministre de l'Education Boubekeur Benbouzid n'a pas répondu aux revendications des enseignants après les réunions de travail organisées en août et en septembre, ce qui a "davantage discrédité les responsables du ministère de l’Education et par conséquent, le gouvernement qu’ils représentent", a déclaré le CNAPEST dans un communiqué.

Dimanche dernier, le ministère avait annoncé une augmentation de la prime de qualification de 25 à 40 pour cent, et promis d'introduire de nouvelles primes. D'autres mesures destinées à aider les salariés du secteur prévoient des primes pour les personnels des laboratoires et administratifs. Il a également été annoncé qu'une prime correspondant à 15 pour cent du salaire de base, intitulée indemnité de soutien scolaire et de remédiation pédagogique, sera attribuée à tous les corps spécifiques de l'éducation nationale et versée avec effet rétroactif au 1er janvier 2008.

Mais les syndicats ont maintenu que les mesures annoncées étaient loin de répondre à leurs demandes, qui portent également sur le logement, la retraite et les prestations sociales.

Pour leur part, les médecins algériens se sont engagés à organiser leurs propres actions. Le Syndicat national des praticiens du secteur public (SNPSP) se réunira les 14 et 15 octobre pour coordonner son mouvement. Selon Mohamed Yousfi, une membre du SNPSP, les personnels médicaux entendent manifester leur indignation du fait que le ministère de tutelle n'ait pas respecté les engagements qu'il avait pris en mai.

Dimanche dernier, la police algéroise a arrêté 20 militants du Comité national pour les droits des chômeurs (CNDDC) alors qu'ils tentaient d'organiser une manifestation à proximité du palais présidentiel à Alger. Ce rassemblement était organisé pour demander la création d'emplois et l'extension des allocations chômage.

Les personnels municipaux envisagent également de manifester pour leurs droits. La grève du Conseil national du secteur des communes (CNSC), prévue pour trois jours, débutera le 23 octobre, et la principale manifestation sera organisée le 24 à Alger devant le palais du gouvernement.

"Nous demandons aux pouvoirs publics d’ouvrir les négociations pour associer le CNSC à l’élaboration du statut particulier et du régime indemnitaire des travailleurs des communes", a expliqué à Magharebia Yahia Ali, l'un des représentants du syndicat.

Alors que le mécontement social grandit, les parents font part de leurs inquiétudes concernant l'éducation de leurs enfants. Khaled Dahleb, le président de l'Association des parents d'élèves, a expliqué que les revendications des enseignants sont légitimes, et appelle le Président Abdelaziz Bouteflika à mettre un terme à cette crise.

Il regrette néanmoins que les enfants soient "des otages de ce conflit", reprochant en filigrane aux syndicats de ne pas avoir écouté son association qui leur avait demandé de patienter quelque temps pour que le cours des négociations détermine l’issue des négociations engagées avec le gouvernement.

Que pensez-vous de cet article ?

264

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 30

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous thumb

    LINA 2012-4-16

    Où est-ce que vous les emmèneriez O marionettes mesquines, abababab, rien, les ministres ont volé des millions, prenez du poison, si seulement vous pouviez apprendre à tout le monde 1.

    • 0 Aime

  2. Anonymous thumb

    riad 2012-3-28

    Que Dieu nous aide ! Les enfants sont inquiets des résultats et les pères se préoccupent constamment d'eux, et vous, enseignants-parents, vous voulez une hausse de salaire en tant que profits.

    • 0 Aime

  3. Anonymous thumb

    Anonymous 2011-11-19

    affichez les réponses des forumeurs si vous voulez etre un site ...

    • 0 Aime

  4. Anonymous thumb

    Essid 2011-10-30

    [2] SUITE à KHALED-Djazaïri, Hakim et Belkacem: Mais ce que je sais, c'est que vos tactiques propagandistes sont toujours les mêmes. Chaque fois que quelqu'un a une critique d'une politique en Algérie ou d’un phénomène politique en Algérie, vous leur reprochent d'être étrangers, et maintenant vous les reprocher pour être moi. Vous essayez de détourner toute critique de la politique algérien en insultant la personne de votre interlocuteur et, à l'occasion fournir un bouc émissaire, comme un seul ministre, alors qu'en fait la structure ou la programme étatique elle-même peut avoir des défauts. Il n'est pas difficile d'identifier cette tactique, mais ce que vous ignorez, c'est que vous êtes responsable de la création de la division dans votre propre pays. Vous niez une voix aux autres en les attaquant sous des pseudonymes innombrables pour être des ennemis de l'Etat, et vous les aliénez donc de leur propre société et de leur propre pays. C'est ce même acte de faire taire les autres lorsqu’ils veulent s'élever contre ce qu'ils perçoivent comme une injustice qui anime les peuples du Maghreb à fuir leur pays pour l'Europe, où il y a au moins un semblant de se faire entendre par leurs politiciens. (Bien sûr, ce n'est qu'une façade pour tranquilliser la population, mais vous pouvez voir que cette façade est en train de tomber et que les manifestants comme ceux de Occupy Wall Street ne sont pas brutalisés de loin à la même sévérité que dans nos pays.) 5 ) Je vous suggère de répondre à Khaled selon le mérite de son argument et d'arrêter les insultes contre sa personne et de ma personne. Je n'ai rien à voir avec ce forum et vous ne faites rien d’autre qu’engendre la haine de ceux qui partagent votre nationalité et qui sont en désaccord avec vous.

    • 0 Aime

  5. Anonymous thumb

    Essid 2011-10-30

    [1] À KHALED-Djazaïri, Hakim et Belkacem: 1) Je ne suis pas Khaled et c’est aussi simple que cela. Je ne dispose d'aucune information concernant la grève des enseignant en Algérie, je n'en ai donc pas fait un commentaire. Je ne sais pas les exigences des enseignant, je ne sais pas quelles sont les mesures qu'ils ont prises afin de se retrouver à ce stade de grever et je ne sais pas quel soutien ils ont reçu de la société civile et les réactions qu'ils ont reçues de la Ministère de l'Education ou de tout autre structure de l'Etat dans le passé. En tant que tel, je ne suis pas en mesure de commenter sur le sujet et je ne l’ai donc pas fait. 2) De plus, votre preuve que je suis la même personne que Khaled est absurde: vous affirmez que «obéir esprit civique» s’écoute comme ma façon de parler. Si je ne me trompe pas, Khaled a cité Ksentini, qui a dit «Le syndicalisme obéit à la loi ainsi qu’au civisme.» Ce n'est pas ma langue, mais la langue de Ksentini. 3) Le plus drôle c’est que Ksentini, Fares, Madjid, Khaled-Djazaïri, Hakim et Belkacem ont tous déjà fait preuves d’être le même propagandiste algérien sur d'autres forums. (Je ne pense pas que Khaled en était conscient car il n'aurait pas répondu à Ksentini et Fares comme s’ils étaient deux personnes différentes.) Et si vous voulez une preuve de cela, il suffit de rechercher ce site pour la mots «contre-modèle» et «agités du clavier» et vous verrez que ces deux mots apparaissent fréquemment dans les commentaires sous ces pseudonymes. Curieux que vous essayez de me dénigrer pour un commentaire que je n'ai même pas écrire et d'écrire des commentaires en général, alors qu'en fait vous prétendez être d'innombrables personnes dans le but de créer un faux consensus. 4) Je ne sais rien des grèves d'enseignants en Algérie.

    • 0 Aime

  6. Anonymous thumb

    جمانة نهاد 2011-10-23

    Les profs ont le droit de faire grève. Mais cela ne devrait pas s'effectuer au détriment des élèves, en particulier des candidats aux examens de fin d'année.

    • 0 Aime

  7. Anonymous thumb

    Belkacem 2011-10-21

    khaled le marocain soit le coatch de tes compatriotes, Tunisiens , Marocains , israelien , us , gb ... qui sais ? mais peut etre qu'il ne te font aucune confiance , on se demande bien pourquoi ? arretes ton ingérence mal intentionnée , cette affaire est strictement algérienne et tu n'as rien à apprendre aux Algériens , tu as par contre tout à apprendre d'eux !

    • 0 Aime

  8. Anonymous thumb

    Hakim 2011-10-21

    khaled tu n'es pas algérien , mais tu te permets de dire "nous" ... cette affaire est exclusivement algérienne et doit etre discutée entre algériens en Algériens dans les structures officielles . ce site est infestés de manipulateurs salariés tels que ce khaled qui s'ingère malhonnètement dans un débat qui ne le regarde pas . Ce khaled que chaque personne qui a lu un de ces commentaires facilement identifiables aura repéré ,la quantité à la place de la qualité ... nous explique que ... la grève illimitée se justifie dans ce cas d'espèce ... Qu'il sache que lorsque les algériens menaient des grèves générales contre l'otan , avant de quitter les leurs , ils disaient leurs toutes dernières volontés , témoignaient de leur attachement à leur famille et leur terre adorée et leur disaient adieu...et nombre d'entre eux ne revenaient jamais à leurs familles , Que Dieu ait l'ames de ces héros !!! Que les mercenaires qui s'imaginent leur faire la leçon aient honte et prennent plutôt de la graine ... S'il est une grève illimitée qui s'imposerait en 2011 , 3ème millénaire et celle là ne peut ètre menée que par les concernés évidemment , dont les excités du clavier devraient etre le porte drapeau c'est bien ... LA GREVE ILLIMITEE DU BAISE MAIN ... VOUS ETES DECIDEMENT UN CONTRE MODELE ! GARDEZ VOS DISTANCES !

    • 0 Aime

  9. Anonymous thumb

    SAFIA 2011-10-20

    La société est lassée des grèves des enseignants , il y a de quoi , les familles n'ont pas toutes les moyens de garder leurs enfants quand les mamans travaillent , c'est le cas de beaucoup d'entre nous ... Alors il faut trouver d'autres formes d'action , il n'y a pas que la grève illimitée ? Une chose est sùre , les enseignants doivent aussi entendre la société s'il veulent son soutien .le Ministre doit prendre ses responsabilités car il est complètement en cause .

    • 0 Aime

  10. Anonymous thumb

    KHALED-DJAZAIRI 2011-10-20

    à khaled alias essid alias ... etc... tu n'es pas algérien , tu ne connais pas la situation en algérie dans aucun domaine ... restes hors des affaires algériennes ... les algériennes et les algériens sont très capables de régler leurs problèmes ... ton ingérence est malveillante , lamentable , on te le répète , làche l'algérie ! occupe toi des problème du maroc , y a de quoi occuper dix vies d'homme et tu ne disposes que d'une seule , ne la gaspilles pas , avec des affaires qui ne sont pas les tiennes ! Les algériens ont conscience d'ètre un grand peuple , avec une grande histoire et un grand avenir ! N'en déplaise aux agités du clavier, rémunérés comme toi,ou amateurs comme quelques autres , vous vous agitez pour rien !

    • 0 Aime

  11. Anonymous thumb

    Enseignant 2011-10-19

    Oui les solutions doivent etre trouvées par un débat ouvert entre toutes les parties concernées , qu'entre les parties concernées , par les parties concernées , c'est évident . La presse donne l'état des discussions et le résultat des négociations afin que toute la société soit informée ...

    • 0 Aime

  12. Anonymous thumb

    rebiai baha 2011-10-18

    Les enseignants n'ont pas raison. Les professeurs d'école primaire ont le droit de le faire, parce qu'ils ont vraiment des raisons d'être fâchés. Je suis de Tibessa, Bir Al Atir, c'est le gouvernement qui est perdant, ce qui veut dire que c'est le gouvernement de Benbouzid. Pourquoi est-ce qu'on ne ferait pas partir Benbouzid, ce serait préférable ?

    • 0 Aime

  13. Anonymous thumb

    Majid 2011-10-18

    Malgré qu'il ya une sorte de logique dans les revendications des enseignants!! cependant je désaprouve leurs lacheté à ne pas aller jusqu'au bout pour demander carrement le limogeage de BEN BOUZID , car à mon avis c'est lui le talon d'Achyl dans ce le système de l'éducation nationale !! qui se degrade de mauvais en pis, malgré les opérations de Make-up maintes fois faitent,par ce les directeurs centraux du ministère juste pour assurer leurs postes auprés d'un ministre incompétent !!! alors il faut reconnaitre que tout le monde est complicent dans ce problème que je qualifie de drame nationale !!! puisque l'éducation c'est le présent de notre pays et son future de nos enfants.

    • 0 Aime

  14. Anonymous thumb

    Khaled 2011-10-18

    … Les enseignants " obéiront à le civisme " dès que le civisme de votre type cesse de s’assoir devant un ordinateur et de déprécier les enseignants et commence à montrer une inquiétude pour leur bien-être. Pour l'instant, le civisme de votre type les laisse mourir de faim et les exploite. Vous n’avez dit aucun mot en faveur de leur bien-être pendant la dernière décennie, ni les entendez parler que leur situation était en train de deviner trop difficile. Ils ont crié fort pour du soutien et ils ont averti que la grève était imminente, mais le civisme de votre type a leur fait la sourde oreille tout comme le ministère de l'éducation. Mais dès que les enseignants refusent d'être traités comme des chiens, vous dites tout à coup que ce sont eux qui ont commis un grave crime. Non, c’est vous et le civisme de votre type (qui n’est pas de tout " le civisme ") qui sont les auteurs du crime, et les enseignants sont arrivés à leur dernier recours pour s'assurer qu'ils peuvent nourrir leurs familles. C’est votre crime qui fait que nos enfants n’ont pas une éducation aujourd’hui.

    • 0 Aime

  15. Anonymous thumb

    Khaled 2011-10-18

    Ksenti et Fares - Arrêtez de donner des leçons. Vous prétendez être algériens, vous devez donc savoir que nous ne sommes pas des donneurs de leçons. Vous n'avez aucune idée ce qui veut dire enseigner 40 élèves dans chacune de vos classes et puis ne pas avoir assez d'argent pour donner manger à votre propre famille. Si vous vous intéressez à l'éducation de nos enfants, vous devriez soutenir ces enseignants et exiger qu’ils soient mieux payés. Et si vous voulez savoir pourquoi la qualité des enseignants est si pauvre, alors essayez d'enseigner 40 élèves dans une classe. C’est presque impossible. Quant aux «abus», si vous voulez que ces enseignants cessent de prendre des pots de vin, alors payez-les plus d’argent. Ce n'est pas une équation difficile à résoudre : si on n'a pas d'argent, alors on a besoin d’en trouver quelque part. La plupart des enseignants sont fourbus de leur travail, qui les appauvrit. Si vous voulez donc une bonne éducation pour vos enfants, assurez-vous que les enseignants ne soient pas fourbus et ne sont pas pauvres. Et au lieu d'écrire des méchants commentaires pour déprécier les gens qui éduquent nos enfants pour un salaire misérable, demandez que le gouvernement augmente leur salaire, chose qui va encourager les gens à devenir des enseignants et réduire donc le nombre d'élèves dans chaque classe. Nos enfants reçoivent une éducation de la qualité pour laquelle le gouvernement paie, ce qui revient à dire que notre gouvernement sous-paye les enseignants pour que nos enfants soient sous-scolarisés. Et ce n'est pas comme si notre gouvernement ne dispose pas d’argent.

    • 0 Aime

  16. Anonymous thumb

    Alex 2011-10-18

    Merci !!!

    • 0 Aime

  17. Anonymous thumb

    abdelkaderderamchi 2011-10-17

    les commentaires regleront'ils les situations a tous les niveaux ou nous nous debatons ou alors ils nous donent l'impression de nous exprimé dans le sens des reglements qu'ont souhaite les veritables debats doivent se faire avec les principaux acteurs concernés dans la société ou nous vivons.

    • 0 Aime

  18. Anonymous thumb

    tahar cool 2011-10-16

    Merci !!!

    • 0 Aime

  19. Anonymous thumb

    katia amira 2011-10-16

    Ce sont de très mauvais professeurs et les élèves sont perdus !

    • 0 Aime

  20. Anonymous thumb

    bouchra 2011-10-16

    ??????ou est la solution

    • 0 Aime

  21. Anonymous thumb

    عبد القادر 2011-10-15

    Au nom de Dieu. C'est injuste pour nos enfants. Cinq années, ce n'est pas suffisant, on espère que vous remettrez six ans, et que allégerez le programme en particulier parce qu'il est difficile en mathématiques. Il y a quelqu'un qui écoute, là ? Dans les matières scientifiques, une heure de physiques, ce n'est pas assez. S'il vous plaît, réfléchissez aux emplois du temps, deux heures en sciences et en physiques. Est-ce que quelqu'un peut réformer ça et le prendre en considération pour venir en aide à nos enfants ?

    • 0 Aime

  22. Anonymous thumb

    islam 2011-10-15

    Continuez à faire la grève, ils se moquent de vous.

    • 0 Aime

  23. Anonymous thumb

    FARES 2011-10-15

    Ce n'est pas démocratique de dire que "que tu espères que ce mouvement aboutira malgré le mécontentement de la société "... Le mécontentement de la société comme tu dis est une légitime éxaspération de l'ensemble de l'opinion devant l'égocentrisme de la coorporation des enseignants qui mène ses affaires sans se préoccuper de l'intérèt général en clair l'intérèt des élèves gràce auxquels ils ont ce poste de travail , pas facile mais pas plus mal loti que beaucoup d'autres coorporations . Les citoyens que nous sommes , vont finir par engager des actions pour protéger les intérèts de leurs enfants . Une grève générale nationale de l'ensemble des parents d'élèves qui garderont leurs enfants à la maison et vous laisseront une journée de réflexion sur la démocratie et les limites de la liberté de chacun ... ça vous pend au nez ! Benbouzid ne sera pas content ! Mais n'est ce pas aussi sa faute ?

    • 0 Aime

  24. Anonymous thumb

    TELEMIDH 2011-10-15

    VIVE TOUS LES ALGERIENS !!! VIVE L'ALGERIE !!!

    • 0 Aime

  25. Anonymous thumb

    هيثم 2011-10-14

    Oui à la grève (un élève).

    • 0 Aime

  26. Anonymous thumb

    houda nour 2011-10-14

    Pourquoi est-ce qu'on ne nous laisse pas travailler en classe cette année ? Qu'est-ce qu'ils attendent de nous, les élèves de cette nation ? Pourquoi est-ce qu'ils ne veulent pas nous enseigner leur savoir ? Dites-le, qu'est-ce qu'ils veulent ? Houda.

    • 0 Aime

  27. Anonymous thumb

    malak 2011-10-14

    Les professeurs qui sont en grève ont raison mais le gouvernement fait la sourde oreille. Ils ont raison. Mais le seul perdant ici, ce sera l'élève. Les seuls qui n'ont pas le droit de se mettre en grève, c'est nous, les élèves. On se demande si les profs vont continuer à mener leurs actions parce que les réclamations majeures comme la réduction des programmes n'ont pas été acceptées, est-ce que la hausse des salaires n'est donc pas à la hauteur de leurs besoins ? Pourquoi est-ce que le gouvernement ne répond pas ? Si les profs ont raison de se mettre en grève, ce sur quoi on est tous d'accord, l'élève aussi a le droit de faire grève. Moi, je veux dire notre classe, dans l'école secondaire où je fais mes études, on s'est mis en grève, on est en filière technique de mathématiques en dernière année de secondaire, et quand on est revenus à l'école comme tous les autres qui avaient une classe qui les attendait, nous on n'en avait pas. On n'a pas de classe. On a réclamé notre droit à en avoir une en boycottant les études, et notre action a été sanctionnée par un refus et des menaces d'exclusion si on n'arrêtait pas !!!! Qu'est-ce que ça veut dire clairement ? Nous les élèves, on est perdus. On ne sait pas vers quelle partie se tourner, le gouvernement qui garde le silence ou les profs en colère ? Sincèrement, on n'aspire plus vraiment aux études comme c'était le cas avant. Vous nous avez fait les détester. On peut plus supporter tout ça. Puisque on ne sait pas qui est l'opprimé et qui est l'oppresseur, on peut seulement demander à Dieu de soutenir l'opprimé, de conseiller l'oppresseur, et de nous récompenser nous, les élèves, parce qu'on est patients. Que Dieu accorde la réussite à tous les élèves dans leurs études ! N'oubliez pas que le professeur, c'est presque un prophète et que le prophète ne se met pas en grève, mais qu'il frappe. J'espère que vous avez compris ce que je veux dire. Ce n'est qu'un résumé de ce qui déborde de nos coeurs. On veut simplement que vous pensiez à nos intérêts même légèrement, tout ce qu'on veut c'est un peu de progrès parce qu'en Algérie, le temps nous a laissé à la traîne. C'est dû au fait que les responsables ont accordé le droit à la grève puis qu'ils sanctionnent tous ceux qui la font. D'un autre côté, les manifestants exagèrent un peu dans leurs demandes. Et comme je l'ai dit avant les seuls perdants ce sont les élèves.

    • 0 Aime

  28. Anonymous thumb

    Ksentini 2011-10-14

    En qualité de parents nous sommes très concernés par la situation des enseignants qui rejaillit par ricochet sur le devenir de nos bambins au travers de la qualité de l'enseignement fonction des conditions socio-professionnelles des enseignants ... à titre personnel je veux dire à mes soeurs et frères enseignants , qu'aussi légitimes soient leurs revendications , qu'ils ne passent pas à la trappe l'intérèt des élèves qui ne doit en AUCUN CAS patir de leurs actions . Que d'autres catégories sociales souffrent davantage mais ne prennent pas les citoyens en otage de leurs luttes coorporatistes.Que les citoyens de ce pays seraient ravis de voir les enseignants s'investir avec la mème détermination dans d'autres actions relatives à l'école . Que de plus en plus de citoyens-parents d'élèves ne sont plus solidaires de vos actions au regard des nombreux abus enregistrés ces dernières années . Il vous faudra beaucoup d'efforts pour convaincre l'opinion publique que vous agissez pour l'intérèt de l'enseignement et non strictement pour vos salaires et vos privilèges déjà non négligeables . Les citoyens que nous sommes prient pour que d'autres professions ne fassent pas preuve de votre égocentrisme ! Les enfants ne sont pas à la meilleur école de civisme avec des enseignants qui manient ainsi le droit de grève , comme une arme contre toute la société et non contre leur ministre comme on serait en droit de s'attendre . Faites des sittings devant le siège de ce ministère au lieu de vous reposer à la maison ... pendant que nos gamins sont livrés à eux mèmes et jouent leur année scolaire , leur avenir. Le syndicalisme obéit à la loi ainsi qu'au civisme : l'intérèt général avant les intérèts particuliers ...

    • 0 Aime

  29. Anonymous thumb

    yousra 2011-10-14

    l'unpef le SNTE et LE MINISTERE de l'education ont evoqué tous les problemes qui intriguent les travailleurs de l'education mais à mon avis ils ont oublié le volume horraire concernant l'enseignant du français au primaire.sachant qu'il est chargé de 4 cours et parfois 5 cours Et n'oublions pas qu'un seul cours peut contenir jusqu'a 45 elèves et meme plus.Je vous pris comparant les charges données aux maitre d'ARABE et au maitre du FRANçAIS .le maitre d'arabe travaille 25 heures avec une seule classe de 30 elèves par contre le maitre du francais travaille 25 heures c'est à dire le meme volume horraire mais avec une moyenne de 100 élèves si ce n'est pas plus.reflichissons

    • 0 Aime

  30. Anonymous thumb

    wali 2011-10-13

    vive les enseignants algériens,j'espère que ce mouvement aboutira malgré le mécontentement de la société.

    • 0 Aime

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE