Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2009-09-29

L'Algérie reporte le lancement des passeports biométriques à 2010

Par Fidet Mansour pour Magharebia à Alger – 29/09/09

  • 8

L'Algérie a décidé de reporter le lancement des passeports biométriques en 2010, a déclaré le ministre de l'Intérieur Noureddine Yazid Zerhouni lors d'une conférence de presse le 21 septembre.

Selon des articles parus dans la presse locale, ce report serait dû à des retards administratifs. Les premiers tests de ces nouveaux documents d'identité avaient été effectués en août 2009 dans la capitale, et tous les citoyens possédant un passeport algérien devront passer à une version biométrique d'ici 2015.

La haute technologie associée à ces passeports donnera à l'Algérie un moyen supplémentaire de lutter contre "le terrorisme, l'immigration clandestine et les différents crimes organisés", a déclaré en début de mois le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia.

Les experts expliquent que ces passeports biométriques contribueront à la lutte contre la criminalité et le terrorisme à plusieurs niveaux.

"La biométrie permet d’identifier une personne en scannant, comme un ordinateur, une caractéristique physique propre à cette personne, comme par exemple l’iris, la rétine, la forme de la main ou du visage... et apporte un degré de sécurité de très haut niveau", explique le journaliste et spécialiste du terrorisme Faycal Oukaci. "Une puce dont sera doté un passeport ou un visa permet d’identifier immédiatement la personne et de déceler le moindre ajout ou une falsification introduits sur le document de voyage."

Ces nouveaux passeports permettront de "corriger les lacunes" des passeports traditionnels, ajoute cet expert.

"L’Algérie gagnerait à accélérer ce processus pour une raison très simple : les réseaux de soutien au terrorisme et aux harragas, ainsi que les réseaux criminels, ont joui pendant plusieurs années d’une situation qui leur était favorable", a déclaré une source proche de la Direction générale de la sûreté nationale.

Selon cette source, "le passeport algérien, comme tous les passeports traditionnels, est facilement falsifiable". Cette simplicité explique, selon cette source, "les procédures compliquées imposées pour l’octroi d’un nouveau passeport en cas de perte".

En Algérie, la police des frontières dans les ports et les aéroports est immédiatement alertée lorsqu'un passeport est déclaré perdu. Cette célérité a pour objectif de contrer "la force de mobilisation incroyable des réseaux de trafic des document", explique cette source. Elle signale que le Square Port Saïd dans le centre d'Alger est le siège d'un vaste marché noir de documents, dans lequel les passeports sont falsifiés en 24 heures.

Grâce à ces faux passeports, de nombreux terroristes peuvent se déplacer dans le monde entier sans difficultés, ajoute cette source.

En optant pour le passeport biométrique, l'Algérie se conforme aux nouvelles règles internationales en la matière.

L'Organisation internationale de l'aviation civile, basée à Montréal, a décrété que tous les passeports devront avoir adopté le modèle biométrique au 1er avril 2010. En 2015, les passeports non biométriques ne seront plus valables.

L'Algérie traite les problèmes des documents d'identité et de la sécurité à ses frontières à plusieurs niveaux. En 2011, le pays envisage de délivrer une carte nationale d'identité biométrique. De plus, un projet de loi gouvernemental imposant de nouvelles conditions à tous les étrangers entrant, résidant ou voyageant en Algérie a été déposé sur le bureau du parlement en avril.

Que pensez-vous de cet article ?

11

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 8

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous thumb

    saferider10 2014-1-26

    L'Algérie prouvera encore qu'elle est un état en échec sur le point de découvrir que 36 millions de ces citoyens vont partir en voyage une fois que l'année 2015 aura frappé. Il n'y a aucun moyen de faire en sorte que le renouvellement de tous les passeports soit fait à temps à la vitesse actuelle

    • 0 Aime

  2. Anonymous thumb

    محمد 2014-1-12

    Je me souviens de ce jour en 2008 quand les autorités ont décidé d'instituer des passeports et des cartes d'identité biométriques pour les citoyens algériens. Aujourd'hui, nous sommes en 2014 et l'opération n'a pas encore commencé pour le passeport biométrique. Concernant la carte d'identité, ce projet a été complètement oublié. Une fois que vous avez demandé un passeport biométrique dans votre district, il vaut mieux totalement oublier que vous avez fait cette demande. Vous devez aussi complètement oublier qu'un jour vous pourriez être appelé à traverser une frontière ou à vous rendre dans un aéroport ! Dieu a Ses propres affaires en Ses créatures !

    • 0 Aime

  3. Anonymous thumb

    hamid 2010-5-28

    voire le passport biometric

    • 0 Aime

  4. Anonymous thumb

    inconnu 2010-2-22

    Sincèrement, je pense que l'idée de nouveaux passeports est très bonne. Je soutiens totalement cette initiative. De plus, ça aidera à être à accélérer les procédures dans les aéroports. C'est mon opinion pour l'instant.

    • 0 Aime

  5. Anonymous thumb

    nina 2010-1-21

    c'est une trés bonne idé;mais sa prend du temps pour sa réalisation;

    • 0 Aime

  6. Anonymous thumb

    kokiiiiiiiii 2009-11-29

    merci a l'etat algerienne enfin une haute technologie dans notre pays. merci a vous tous. KA. DELLYS

    • 0 Aime

  7. Anonymous thumb

    Afer A. L. 2009-10-12

    Nos pays doivent tous faire face aux mêmes problèmes, mais le plus grand que nous devons affronter c'est ceux qui nous dirigent. En tant que marocain j'ai de nombreux amis algériens et tunisiens en Amérique du Nord et en Europe, aucun d'entre eux ne succombe aux stéréotypes qui ont été développés les uns sur les autres. Et ce n'est pas parce que nos leaders ne parviennent pas à unir leurs actions que nous devons jouer le même jeu et nous haïr les uns les autres. Pourtant, sans mettre le feu aux poudres, nous devons appeller un chat un chat si nous voulons aller de l'avant et construire une grande Union entre nos pays. L'Union du Maghreb arabe restera une fausse étiquette qui ne saura pas prendre en considération les caractéristiques ethniques et linguistiques de la région. On devrait lui donner une autre appellation qui sache prendre en compte les droits basiques de la reconnaissance des autres groupes, notamment ceux de la population amazigh. En tant qu'amazigh ce nom tel qu'il existe renie mon existence et mon identité, et mon droit de rester attaché à l'héritage transmis par mes ancêtres.

    • 0 Aime

  8. Anonymous thumb

    aziz 2009-9-30

    Merci cette fois à Almaghrebian de ne pas avoir relevé les différences entre nos pays amis. Avec un peu de chance, tout le Maghreb, les pays arabes feront la même chose, eux aussi. Merci encore, US-Algériens (ou frères marocains)

    • 0 Aime