Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2008-09-11

Des milliers de Tunisiens défavorisés bénéficient de repas de l'iftar gratuits

Par Jamel Arfaoui pour Magharebia à Tunis – 11/09/08

  • 2

L'Association Tunisienne de Solidarité Sociale, ainsi que d'autres organismes privés et des volontaires, ont organisé soixante-treize banquets et distribués des repas de l'iftar et du sohour gratuits à plus de dix mille personnes à faibles revenus et handicapées, expliquent les organisateurs.

Cette initiative aide ceux qui sont dans le besoin à pouvoir satisfaire aux exigences du Ramadan ; elle se poursuivra par la distribution de vêtements et de jouets pour les enfants, pour célébrer la fin du mois sacré.

"Je trouve un plaisir indescriptible à partager le bonheur de l'iftar avec eux chaque soir", explique Mounir Sakkouhi, l'un des volontaires qui distribuent et organisent ces repas. Il précise que c'est la troisième année qu'il est ainsi volontaire.

Sa soeur Meryam fait également don de son temps. "J'aime leur donner une ambiance familiale joyeuse pendant qu'ils se préparent pour l'iftar", explique-t-elle. "C'est un moment de joie, pas seulement pour eux, mais aussi pour moi."

Les préparatifs de ces banquets commencent avant le Ramadan. Le gouvernement établit une liste détaillée des citoyens éligibles à cette aide.

"Les repas sont délicieux et très propres, avec beaucoup de viande. De la soupe est disponible chaque soir, c'est ce dont ont besoin tous les gens qui respectent le jeûne", affirme Mohammed Khamassi, un bénéficiaire âgé de plus de soixante ans.

"Je ressens une sorte de chaleur familiale qui me fait défaut pendant tout le reste de l'année."

Ceux qui ne peuvent se rendre à ces banquets peuvent aussi recevoir des repas et des vêtements. Des volontaires les leur apportent à domicile. Quelque quatre mille personnes bénéficient de ce traitement spécial, en majorité des personnes âgées et handicapées.

Le Ministre des Affaires Religieuses Abubakr Lakzouri se félicite de "l'engagement des différentes composantes de la société civile tunisienne en faveur de notre politique de solidarité nationale."

M. Lakzouri explique que la politique de développement de l'Etat, qui favorise la concurrence dans ses dimensions économiques et sociales, "a permis d'étendre la classe moyenne dans la société tunisienne, qui représente aujourd'hui 81 pour cent de la population. Parallèlement, le taux de pauvreté a été réduit à moins de 4 pour cent."

Pour tenter d'apporter cette aide à autant de personnes que possible, le Président Zine El Abidine Ben Ali a autorisé la mise en oeuvre de programmes en nature et d'autres programmes d'assistance. Ces programmes comprennent de la nourriture et des vêtements, et visent 55 000 familles, en plus des aides existantes accordées aux étudiants à faible revenu et aux familles nécessiteuses. Cette année, le montant de cette assistance dépasse 5,5 millions de dinars.

De son côté, l'Association des Mères de Tunisie (AMT) a lancé sa caravane annuelle de la solidarité le 2 septembre. Sous le thème "Un millier de paniers", cette caravane aidera mille familles, dont la moitié dans la région du Grand Tunis, et le reste dans des régions à haute priorité.

Saida Agrebi, présidente de l'AMT, a indiqué que le soir de l'Aïd al-Fitr, son organisation apportera des jouets et des vêtements à mille enfants originaires de familles défavorisées. Mais cette aide ne s'arrêtera pas là. Deux cent cinquante enfants bénéficieront également de circoncisions gratuites lors de la 27ème nuit du Ramadan, [laylat al-qadr], a-t-elle ajouté.

Que pensez-vous de cet article ?

1

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 2

Anonymous_thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous_thumb

    Eng. Hasan Al-Bahkali 2008-9-12

    C'est une action humanitaire noble reflétée dans le Ramadan par la solidarité sociale. "Si vous offrez un petit déjeuner à quelqu'un qui jeûne, vous aurez la récompense du jeûne sans réduire quoi que ce soit de sa récompense". Hasan Al Bahkali, ingénieur.

    • 0 Aime

  2. Anonymous_thumb

    abderrahman 2008-9-12

    salut djo t'es le meilleur et tu le restera à jamais inchallah

    • 0 Aime