Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2008-01-04

Le Maroc envisage une réforme de la caisse de compensation

Par Sarah Touahri pour Magharebia à Rabat – 04/01/08

  • 15

La caisse de compensation marocaine fait l'objet de débats de la part de ceux qui cherchent à réduire les dépenses du gouverrnement. Le budget opérationnel de ce fonds est passé de 3 milliards de dirhams en 2002 à 20 milliards pour l'année en cours, ce qui a conduit les parlementaires à demander sa réforme lors de leurs discussions sur la loi de finance 2008.

Ce fonds, mis en place en 1941 pour soutenir l'entrée des produits européens sur le marché marocain, s'est transformé au fil des années en un vaste programme de subvention pour les biens de consommation, le pétrole et le gaz. Les partisans de cette politique soulignent les bienfaits universels des subventions, dans la mesure où elles concernent l'ensemble des citoyens, riches comme pauvres. La valeur relative d'une telle aide est toutefois plus importante pour les citoyens les plus démunis.

La caisse de compensation devient une charge de plus en plus lourde pour les finances de l'Etat. Le professeur d'économie Karim El Hafi a expliqué à Magharebia que le coût actuel de ce programme (20 milliards de dirhams) représente près des deux tiers du budget d'investissement du Maroc. "Aussi est-il nécessaire de réviser le système de compensation actuel pour le rendre plus efficace et de le doter, à moyen terme, de mécanismes afin d'apporter une aide directe aux citoyens nécessiteux, sachant que le cours des matières premières ne cesse de grimper", explique-t-il.

Le député Abdelhamid El Mernissi explique que les Marocains ne doivent pas s’attendre à plus d’argent pour la caisse de compensation pour l’année à venir. "Pour l’année 2009, je pense qu’il faut que les Marocains se mettent en tête que cette institution n’est pas une vache à traire. On connaît déjà les bénéficiaires. Mais comment résoudre leur problème est un autre problème. Il faut une réflexion profonde."

Le Ministère des Finances a annoncé qu'en 2008, il envisagerait sérieusement une remise à plat des mécanismes de la caisse de compensation, pour en améliorer l'efficacité en direction des Marocains les plus démunis.

Les principaux axes de cette réforme porteront sur plusieurs points : le contrôle, l'organisation de l'intermédiaire, la révision de la structure tarifaire et la réorganisation des secteurs concernés. Le gouvernement s’attèle pour l'heure à poser les bases d'un nouveau système de compensation, qui devrait prendre en considération des expériences internationales tout en les adaptant aux spécificités nationales.

Pour pouvoir alléger le poids de ce fonds sur le budget national, le gouvernement a fait savoir aux Marocains qu'ils ne devaient s'attendre à aucun ajout sur la liste des produits subventionnés, à savoir les produits pétroliers, le gaz butane, le sucre, l'huile de tournesol et la farine.

Que pensez-vous de cet article ?

12Dislike

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 15

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous thumb

    said el haimeur 2013-3-15

    le meilleur procédé et le plus important de tout ca c'est qu'il y'a des familles qui ont un revenue tres suffisant de quoi acheter les produits subventionnés par la caisse de compentation à leurs juste prix . Pour remedier à ce probléme , il faut que ses familles qui ne doivent pas beneficié de cette aide rendent à la caisse de compensation la diference de prix des produits subvebntionnés . L a solution est trés facile , il suffit de prelever ce montant mentuelement depuit le salaire , ce prelevement va directement a la caisse de compensation . Pour exemple : Tous les salaires qui sont entre 7000 dhs et 10000 dhs on doit prelever 200 dhs par mois . Entre 10 000 dhs et 15 000 dhs on doit prelever 350 dhs par mois . Entre 15 000 dhs et plus on doit prelever 750 dhs / mois par salaire . Ces montant et chiffres sont juste pour exemple , ces montants doivent etre calculer ( a partir de quel salaire ... ) par des expers comptables et des spetialistes du domaine . Il y'a aussi d'autres ressources qu'on peut en beneficier comme la Zakate des gents millionnaires qui veulent (et il y'en a) etre misericorder par dieu ici bas et surtout à l'audelas car le pilier Zakate est indissociable de la priere . Il y' a aussi les proprietaires de cafés , snaks , epiceries , blanchisseries , boucheries magasins franchisés ..... qui ne sont pas des familles pauvres et gagnent largement leurs vies qui peuvent etre taxables facilement par un montant comme moyenne à ce qu'ils devraient rendre a la caisse de compentation qui est uniquement pour les familles pauvres et ce n'est nulement la faute au gouvernement il faut le reconnaitre sans faire de reclamation inutiles . On peut méme prelever à partir de 5 000 dhs pour la caisse de compensation subventionant les familles pauvres .

    • 0 Aime

  2. Anonymous thumb

    sami 2011-6-23

    La paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu soient sur vous. L'objectif principal de la fondation de la Caisse de Compensation est de préserver le pouvoir d'achat des citoyen marocains et de protéger l'économie des répercussions de la fluctuation des prix des produits subventionnés sur le marché mondial. Mais il devrait exister un équilibre entre la dimension sociale de ce mécanisme et le besoin de limiter ses coûts économiques de manière à prendre en considération l'équilibre général du budget. Cela vaut le coup de noter une augmentation des coûts économiques de cette Caisse. Ces fonds peuvent être utilisés pour un soutien à l'effort de développement, en finançant des projets productifs. Malgré la pression exercée par la Caisse de Compensation sur le budget, l'état ne devrait pas abandonner la trouvaille. C'est complètement le contraire, il doit en augmenter les mécanismes. Le gouvernement doit conduire de nombreuses études (faites par des universitaires et des chercheurs pour rationaliser les dépenses de compensation, simplifier les canaux de subvention et les diriger seulement vers ceux qui le méritent. Mais les coûts des subventions doivent être conservés à des niveaux raisonnables du produit intérieur brut.

    • 0 Aime

  3. Anonymous thumb

    driss 2011-3-24

    Salam alikum. En premier lieu, je voudrais vous rappeler que le Fonds de Compensation, c'est le droit de tous les marocains. Il est financé avec le budget de l'état, ce qui représente l'argent de tous les marocains. Mais l'administration de ces fonds ne se fait pas à la hauteur des aspirations des catégories dans le besoin, comme nous le savons tous. Je suggère donc que ce fonds soit distribué parmi les familles marocaines, pour que chacune d'elle puisse gérer cette aide comme elle l'entend.

    • 0 Aime

  4. Anonymous thumb

    sara 2011-3-5

    Merci, un bon sujet !

    • 0 Aime

  5. Anonymous thumb

    كرومي 2009-11-6

    En ce qui concerne le Fonds de Compensation, on devrait reprendre en considération et revoir la méthode adoptée pour soutenir certains produits de base comme la fleur de farine et le gaz butane.

    • 0 Aime

  6. Anonymous thumb

    موسى خلادي 2009-10-24

    Salam alaikoum. Je suis d'accord avec la politique de l'Etat dans sa direction politique et économique du Fonds de compensation, parce qu'il fonctionne conformément aux données disponibles. Nous parlons ici d'une mentalité marocaine. Je veux dire, c'est nouveau dans de tels services humains - qui étaient dans le passé de purs slogans gonflés à loisir exploités au nom d'objectifs politiques étroits. Mais maintenant, les choses ont changé grâce au dirigeant du pays et à sa détermination à moderniser le pays pour le faire parvenir à une position adaptée, au moins au niveau du Maghreb.

    • 0 Aime

  7. Anonymous thumb

    jalal 2009-9-30

    Salam alaikoum. Reconnaissons que le Fonds d'indemnisation n'aide pas les familles pauvres, que ce soit directement ou indirectement. Ce fonds a été créé pour la classe des riches. Ceux qui ne peuvent pas voir à travers le tamis sont aveugles.

    • 0 Aime

  8. Anonymous thumb

    التونسي 2009-4-28

    Au cher Maroc. Je suis tunisien et j'en suis fier. C'est une évidence : la politique suivie par la Tunisie de financement de la "compensation " des produits basiques est bien plus développée que chez son équivalent marocain. Le financement a été dirigé (politique de ciblage) vers les familles à faible revenu. Une politique graduelle de hausse des prix des produits financés est suivie, jusqu'à ce que ces mêmes prix aient rejoint le prix réel - ces produits quittant alors le cercle du financement. Le système de financement en Tunisie a une caractéristique sociale et solidaire dans le cadre du contexte visant à assurer un équilibre entre les aspects sociaux et économiques de la politique de développement.

    • 0 Aime

  9. Anonymous thumb

    jalouse sur sa pays 2009-3-16

    salut bonjours à ceux qui visitent ce site les informations que j'ai lu sur ce site sont vraiment intérressants, pour cela je tiens tout d'abord à leur remercier pour ce forum par ailleur, pour pouvoir arriver à des solutions acceptables pour pouvoir alléger la lourdure des charges de subvention assurée par l'Etat via la caisse de compensation, il faut que des études soient faites pour pouvoir ressortir avec des conclusions et puis avec des recommandations qui peuvent servir à prendre des décisions. Or, et vraiment malheureusement, et je dis cela du fond de mon coeur, malheureusement que la majorité des marocains ne promeuvent pas les recherches scientifiques. la caisse de compensation par exemple n'a jamais présenter un coup d'aide à un chercheur (étudiant par exemple), malheureusement mais je ne sais pas est ce les responsables sont consients de la gravité de disqualifier un étudiant de devant la caisse de compensation et d'une manière vraiment très mal à voir, c'est de n'mporte qoui comme ça ils me rendent obliger de dire, vraiment je regrette que je suis une marocaine!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! il faut bien réfléchir à cela

    • 0 Aime

  10. Anonymous thumb

    citoyenne 2009-1-18

    Je suis totalement d'accordavec ceux qui disent qu'il faut une subvetion équitaire, c'est à dire uniquement pour ceux qu'ils la mérite. Mais, je veux juste savoir comment faire pour mettre en oeuvre cette alternative. Est ce qu'il s'agira de mettre un controleur au niveau de chaque centre commerciale pour décider de vendre ou non avec le prix subventinné. Vraiment c'est absurde

    • 0 Aime

  11. Anonymous thumb

    KASMI ALAOUI Abdallah 2008-9-13

    Il temps de revoir plutot la liste des articles subventionnés par l'état et avancer au fur et à mesure sur l'enlèvement de la subvention,pourvu que cette démarche soit accompagner d'alternatives. Par exemple révision à la hausse de la bouteille du gaz butane pourrait facilement faire l'objet d'un encouragement à l'acquisition d'équipement utilisant l'energie solaire pour le chauffage de l'eau et pour la cuisson au four solaire dans les zones rurales.Ce sont des technologies appropriées et qui ont fait preuve dans plusieurs pays. SVP évoluons nous vers l'usage des Energies renouvelables. le bilan est trés positif si on s'attaque à plusieurs altérnatives.

    • 0 Aime

  12. Anonymous thumb

    شط اولاد عبو 2008-1-21

    En ce qui concerne le fonds de compensation, il ne devrait pas être supprimé car il contribue à subventionner des produits de base. Mais on devrait reconsidérer les moyens d'apporter des soutiens à ceux qui le méritent, au lieu de se servir de ces mêmes moyens comme manière illégale de devenir riche.

    • 0 Aime

  13. Anonymous thumb

    youssef 2008-1-15

    à l'absence du lien entre la realité économique et la motivation des condidats des universités les écoles supérieurs les instituts et ... à trduire la situation économique en un ensemble de problémes théoriques à etudier et en proposer des solutions innovatoire menant à l'amélioration, le maroc gardera des stratégies de réformes régides, classiques et qui ne dépassent pas l'immitation à la lettre des propositions théoriques valable pour les pays diveloppés ayant des fonction économiques totlement différents de la notre

    • 0 Aime

  14. Anonymous thumb

    FASKA DADSY 2008-1-5

    D'abord il ne s'est pas présenté pour savoir au sein de quel parti il agit. Les propos de Abdelhamid El Mernissi "vache à traire", "on connaît déjà les bénéficiaires" sont ambigüs. En plus il fait des avances vénimeuses. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'en éléminant la caisse de compensation,les marocains déshérités vont s'entretuer tout simplement; et je peux avancer: qu'un tel geste non reffléchi favoriserait le "terrorisme" quel qu'il soit.

    • 0 Aime

  15. Anonymous thumb

    noureddine 2008-1-4

    il est temps pour l'etat marocain de revoir sa politique de subvention.la population cible n'en bénéficie pas de cette subvention et particulièrement le sucre et la farine et le butane. prq? la part de ces produits dans le panier de la population à revenu faible (en valeur absolue) est moins importante que celle de la population à revenu moyen et plus. et n'en parlons plus des entreprises. il faut penser à un complèment de revenu pour la population pauvre et ça va couter moins. une idée à étudier

    • 0 Aime

Anonymous thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE